Lundi 14 avril 2014 1 14 /04 /Avr /2014 12:31

Sibylle BDSM et gang bang réel avec Maître TSM



sibylle_bdsm_gang_bang_maitre_tsm_03.jpg
Une très belle pouliche s’est présentée à moi pour que je la drive pendant une vidéo Jacquie et Michel TV. Sa peau basanée soulignait à merveille ses dents d’une blancheur éclatante dévoilées par un sourire un peu tendu. Organisations84 ne m’avait pas menti, cette fille avec sa magnifique chevelure brune allait mettre le feu aux poudres chez les mâles qu’il avait prévu pour ce gang bang BDSM.

Sibylle commit sa première faute en s’essayant près de moi avant que je l’y invite, un recadrage immédiat fit fondre son sourire charmeur. Je lui ai imposé de se mettre en position 6, une des positions de soumise bien connue par le film d’Histoire d’O. Un petit interrogatoire me permit de la découvrir un peu plus ainsi que ses limites et interdits avant que je m’occupe de son « cas ». Que je lui apprenne à me parler avec le respect qui sied aux maîtres en concluant ses phrases par « oui Maître TSM » semblait l’amuser, provocation ou inconscience je ne saurai le dire mais elle allait rapidement devoir baisser la garde sans quoi, ses fesses n’allaient pas prendre que des bites…..

- Lèves-toi et déshabille-toi que je regarde un peu comment tu es foutue petit bourgeoise ! Mets-y une certaine élégance, tu n’es pas dans ta salle de bain, je veux que les mecs qui visionneront la vidéo soient excités par ton effeuillage. Lui ai-je indiqué avec une voix ne laissant pas d’alternative possible puisqu’elle avait accepté mes règles.

Peu habituée à ce genre de chose, j’ai du l’obligée à recommencer en lui donnant quelques conseils d’esthétisme quand soudain, l’inconsciente m’a lancé son soutien-gorge à la figure. Je n’ai pas bougé d’un cil, à mon regard elle a immédiatement compris son erreur.

- Sur la table il y a des menottes, tu vas te les mettre toute seule en signe d’offrande totale et d’acceptation de ce qu’il va suivre.

Toujours aussi provocatrice, elle me toisait presque d’un air de dire « vous n’êtes pas capable de me les mettre vous-même ». Cette fille m’excitait de par sa beauté mais aussi son inconsciente provocation, mais comme à mon habitude je suis resté d’un calme olympien, tout se paye dans la vie, elle allait rapidement s’en rendre compte. Sous mon grand noyer, un anneau de suspension pour le shibari est posé à demeure, lorsqu’à l’aide d’une corde de shibari attachée aux menottes j’ai fait remonter ses poignets au-dessus de sa tête pour les immobiliser, intégralement nue, menottée avec son corps ainsi offert, Sibylle a commencé a perdre un peu de sa superbe.

A la vue de mes martinets BDSM, d’ABCplaisir puis de mes fouets, son sourire provocateur s’est transformé aussitôt, ses dents blanches plantées dans sa lèvre inférieure surlignée d’un rouge à lèvre rouge m’indiquaient clairement une réelle inquiétude. J’aime ce moment où les soumises découvrent mon matériel pouvant les caresser, les faire jouir ou les punir. Pour augmenter un peu la pression j’ai fait claquer un de mes fouets sans même la toucher, elle poussa aussitôt un délicieux petit cri. N’étant « qu’un peu sadique » je ne l’ai pas fouettée tout de suite, à l’aide de mes deux martinets j’ai commencé à la « chauffer » en donnant de petits coups sur la totalité de son corps tout en tournant autour d’elle. Ce qui est génial avec deux martinets tournoyant dans tous les sens c’est que les soumises ne savent plus où donner de la tête. Lorsque j’ai vu son visage s’épanouir, j’ai compris qu’il était temps de la faire « grimper » un peu plus dans les sensations.

- Ecarte les jambes, je vais m’occuper de ta chatte !

Sibylle oublia de répondre « Oui Maître TSM » ce qui lui valut coup un peu plus appuyé sur ses fesses délicatement galbées puis un autre sur ses cuisses fuselées pour qu’elle écarte ses jambes comme une bonne soumise obéissante. Il est extrêmement plaisant de regarder le visage d’une soumise lorsque vous lui donner des coups de martinet entre les jambes, même s’ils sont dosés, la peur s’affiche sur le visage avant de se transformer pour afficher la surprise puis le plaisir.

- Et oui ma belle, savamment dosé le martinet sur la chatte peut être extrêmement agréable n’est-ce pas ?

- Oui Maître TSM ! Me répondit Sibylle entre deux souffles courts.

Lorsque qu’avec mes deux martinets je porte des coups entre les jambes d’une fille debout jambes écartées, non seulement je les dose mais dans ma perversité je réserve une petite impulsion en traction lors du retour des lanières de façon qu’après l’impact, elles lui caressent les lèvres et le clitoris. Très rapidement le visage de Sibylle a commencé à évoluer, le plaisir montait lentement, un régal pour mes yeux. Les petits picotements et les caresses lui plaisaient tellement qu’elle s’y offrait en ondulant des fesses sous le plaisir.

- Tu ne mérites pas de jouir maintenant, tu m’as trop provoqué, je vais plutôt faire venir les mâles bien montés que Organisations84 a trouvé pour ton gang bang.



sibylle_bdsm_gang_bang_maitre_tsm_04.jpg

Que je la coupe en pleine montée du plaisir, m’a valu un regard froid en disant long…. Livrée en pâture aux mains de tous hommes venus pour la sauter, Sibylle ne savait plus où donner de la tête. Ils lui caressaient le sexe, les fesses, les cuisses en même temps sous mes commentaires guères élogieux pour la rebelle qui n’allait pas tarder à chanter…. Les mâles en rut l’aurait bien « croquée » tout de suite mais j’avais encore des projets SM pour cette rebelle, ils ont été invités à prendre un verre puis à s’asseoir pour assister à la danse des fesses. Armé de mes deux fouets d’ABCplaisir, avec douceur comme pour l’apprivoiser j’ai commencé à la caresser avec des coups très modérés. Sa peur des fouets passée, elle se mit à onduler sous les lanières bienfaisantes, un pur délice pour les mâles s’étant déjà déshabillés et se caressant doucement pour se mettre en forme. Deux coups de fouet très rapides et nettement plus appuyés la firent bondir et crier.

- Ca c’est pour le soutien-gorge que tu m’as jeté à la figure !



sibylle_bdsm_gang_bang_maitre_tsm_05.jpg

Deux autres tombèrent avec la même puissance lançant deux fines stries sur ses hanches si gracieuses qu’elles sont un véritable appel à la caresse, que ce soit des mains ou des fouets. Des enroulés aux portés sur ses fesses puis aux furtives caresses des lanières de fouet ultra dosés passant entre ses jambes, la belle Sibylle se perdait en montant à nouveau dans les plaisirs de l’abandon piquant. Lors d’une pause, mes doigts firent un passage entre ses cuisses, la belle était trempée, signe qu’il était temps de conduire la pouliche à la saillie. Conduite à quatre pattes comme une chienne à une vielle charrue, elle ne recommença pas ses provocations et s’y laissa attacher penchée en avant fesses et bouches offertes.

- Messieurs, la jument est à vous, vous pouvez la baiser comme il vous plaira, son cul, sa chatte et sa bouche sont à votre disposition. Préservatif obligatoire pour tous et s’il vous fait débander, branlez vous et éjaculez sur son corps mais sans préservatif, aucune pénétration ne sera acceptée. Sibylle dit-leur que tu veux te faire baiser comme une chienne en chaleur !

- Oui Maître TSM, je veux me faire baiser comme une chienne en chaleur. Répondit-elle du fond du cœur !!!!!!!

Sa bouche ne fut pas épargnée, son sexe non plus, comme elle n’était plus rebelle, j’ai donc libéré ses mains pour qu’elles soient plus utiles pour les mâles. Une demi-heure plus tard, il m’a semblé utile de lui faire découvrir les biens faits de la barre d’écartement de baise d’ABCplaisir. Les chevilles et les poignets attachés par cette barre, elle offrait ses atours sans aucune possibilité de fuite. Je me suis assis un instant face à elle, pendant que les mecs la baisaient à tour de rôle. Sa tête posée sur ma cuisse me rapportait les mouvements en même temps que ses doux gémissements de plaisir charmaient mes oreilles gourmandes de cette mélodie. Sibylle oubliait la caméra et se laissait aller, un vrai ravissement.



sibylle_bdsm_gang_bang_maitre_tsm_09.jpg


La barre d'écartement d'ABCplaisir


Pour varier un peu les plaisirs, je l’ai faite rouler sur le dos, les mains et les chevilles entravées par la barre la mirent dans une position d’offrande totale, son petit trou du cul semblait même faire de l’œil à la caméra et aux mâles. Un des mâles s’occupa de son petit qui ne tarda pas à devenir grand et accueillant sous les assauts répétés des adeptes de la sodomie. Il était temps pour la vidéo d’en venir aux « ajacs » les mecs furent donc invités à se branler sur la jument rebelle devenue obéissante. Pleine de sperme, je la trouvais nettement moins jolie ! Ayant une envie d’uriner, je me suis mis face à Sibylle et j’ai sorti mon sexe au grand étonnement des habitués qui ne l’avaient jamais vu puisque je ne mélange jamais BDSM et sexe.

- Si tu bouges je t’explose les fesses au fouet, j’ai encore un petit compte à régler avec toi car je n’ai pas oublié le regard hautain que tu m’as lancé à ton arrivée. Pleine de sperme tu es moche, je vais te laver à ma façon. Ferme les yeux !

Elle fut tout autant surprise que les mâles mais ne bougea pas d’un pouce lorsque je lui ai pissé dessus pour la débarrasser du sperme. Les bonnes choses ayant une fin, je l’ai attrapée par le collier pour la conduire à quatre pattes comme une chienne en mon logis en passant devant les mâles qui n’ont pu contenir leur envie de l’applaudir pour la féliciter de son courage.

A peine entrée dans la maison, je l’ai aidée à se relever pour la conduire à la salle de bain pour une douche salvatrice. Je lui ai donné un peignoir et une serviette avant de fermer la porte pour qu’elle puisse se retrouver en tant que « femme » et non plus « soumise sexuelle ». Je suis toujours étonné du respect des hommes que trouve Organisations84 car lorsqu’elle nous a rejoint pour prendre un verre avec nous, ils l’ont tous vouvoyée en lui parlant comme à une grande dame qu’elle est quand elle ne s’abandonne pas pour des égarements sexuels et orgasmiques.

Si vous désirez participer à un gang bang, ou en organiser un avec ou sans BDSM pour votre soumise ou votre femme je vous recommande Organisations84, vous ne serez pas déçu !

Maître TSM

Réseau de rencontres www.fessestivites.com


Les accessoires de la vidéo et de cette rencontres sont de la boutique ABCplaisir


Voir les photos de Sibylle BDSM gang bang  Maître TSM

Par TSM - Publié dans : Femme soumise - Communauté : Mondes Libertins
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 12 avril 2014 6 12 /04 /Avr /2014 09:27

ABCplaisir lance le Discount délais avec des prix de folie !


"Discount délais" signifie que les délais de livraison peuvent être de 7 jours à 3 semaines environs. (Voir les délais indiqués dans chaque produit)

Le principe est simple, la patience vous permet :
1°) D’avoir des remises exceptionnelles et de vous offrir des jouets et accessoires
2°) De bénéficier de monstrueuses promotions lors des opérations en quantité limitée.



Menottes_acier_promotion.jpg

Exemple avec ces vraies menottes en acier ne s’ouvrant pas sans clé à 19.50 la paire ou 30 euros les deux paires. Il n’y en aura pas pour tout le monde, vous pouvez donc les acheter avant même que la livraison arrive.
Plug_chastete_anale.jpg
Sur le net ou en boutique le prix de ce plug de chasteté varie de 140 à 200 euros. Là vous pouvez l’avoir à 93,50 euros !


Machine_a_baiser_2.jpg
Quel est le prix d’une machine à baiser ? Faites une recherche dans les boutiques du net puis comparez avec ce modèle à 180 euros ! La patience vous fait faire de sérieuses économies !

La rubrique discount délais de la boutique ABCplaisir est actualisée régulièrement, il peut y avoir 3 articles ou 50 à des prix de folie. Nous vous invitons à la consulter régulièrement pour faire des économies.


Discount délais


http://www.abcplaisir.com/fr_FR/Discount-delai

Par TSM - Publié dans : Histoires et BDSM divers - Communauté : SM: Domination/Soumission
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 10 avril 2014 4 10 /04 /Avr /2014 12:09

Soirée BDSM Hard par Maître TSM en chat webcam


Soiree_BDSM_HARD.1.jpg


Le vendredi 11 avril 2004 à 21 heures sur le chat webcam soumise Ginou va vivre des sensations très fortes entre les mains de son Maître qui espère la conduire jusqu’à la jouissance SM divine.


Cette soirée pouvant choquer, les non habitués au SM pur et dur ne devraient pas assister à cette séance qui sera partagée en webcam.


Que l’on se rassure, la santé de la soumise ne sera pas affectée mais c’est du HARD donc à vous de décider si vous désirez y assister ou pas.


Si le hard ne vous plait pas, libre à vous de surfer sur les vidéos ou chatter dans une autres salles de chat de Fessestivites.

Par TSM - Publié dans : Femme soumise - Communauté : plaisirs SM
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 6 avril 2014 7 06 /04 /Avr /2014 12:09

Maîtresse Enema aime l’uro et le lavement sadique


Maitresse_Enema_aime_l_uro_et_le_lavement_sadique.jpg

Par Ecrivaillon

Lorsque j’ai rencontré Maîtresse Enema sur Fessestivites, n’étant pas totalement inculte, je me doutais bien que mon petit trou du cul serait visité pour ne pas dire nettoyé mais je ne m’attendais pas à tant de perversité ! Dès notre première rencontre elle m’a déstabilisé en me mettant un penilex, sorte de préservatif équipé d’un tuyau puis d’une poche à urine qu’elle a attaché à ma jambe avant de la relier au tuyau du pénilex. A la suite de quoi, elle m’a demandé de me rhabiller puis de lui servir de chauffeur pour ses courses.

J’ai donc compris pourquoi elle m’avait donné rendez-vous à 14 heures. Maîtresse Enema n’aime pas conduire. Comme beaucoup de femme, elle aime le shoping, nous avons donc visité l’intégralité des boutiques ou presque des galeries marchandes de plan de campagne… Je devais marcher derrière elle à environ deux mètres et porter ses paquets, ce qui amusa ceux qui ont repéré son manège. Lorsque j’ai éprouvé une envie de faire pipi, j’ai bien essayé de négocier un passage aux toilettes qui m’a été refusé puisque j’étais « équipé » et valu une punition pour le soir même. Par contre elle a fait plusieurs pauses pipi en me narguant de ses sourires charmeurs mais aussi sadiques !

Au bout d’un moment je n’en pouvais plus, pendant que nous faisions quelques courses au supermarché, j’ai craqué et, la peur au ventre, fini par uriner dans le penilex qui a fait son office. J’avais peur qu’il y ait des fuites et de me pisser dessus en plein supermarché à l’heure de pointe. Si le penilex a fait son office, marcher avec une poche à urine pleine attachée à la jambe génère aussi une gêne et des inquiétudes car j’avais peur que la fixation cède. OUF elle a aussi résisté mais comme expérience au milieu de la foule c’est chaud chaud ! ! !

Arrivés à son logis, Maîtresse Enema m’a fait décharger la voiture et ranger certaines choses avant de m’envoyer à la douche pour « décrasser le cochon » même si j’avais pris une douche avant notre premier rendez-vous. Mon réflexe a été de fermer la porte puis de retirer la poche et le penilex. Elle est arrivée comme une furie en m’indiquant qu’un soumis n’a pas à se cacher et n’a en aucun cas droit à la pudeur avec sa Maîtresse. En guise de punition elle m’a fait m’étendre dans sa baignoire avant de vider la poche à urine que j’avais mise de côté sur mon visage.


poire_lavement_19.jpg

Sans même me laisser me rincer, elle m’a forcé à me mettre à quatre pattes pour m’enfiler dans le cul le tube d’une poire à lavement en me promettant les pires punitions si j’avais une fuite dans sa baignoire. J’étais blême ! Avec un demi litre d’eau dans les fesses, prendre ma douche devant une furie ne se privant pas de commentaires sur ma façon de me laver, fut une étape difficile. Et là, elle m’ordonna d’aller me vider le « croupion » aux toilettes sans fermer la porte. Faire devant une Maîtresse qui vous regarde avec un sourire amusé fut assez hard pour moi, surtout pour le bruitage….. Comme Maîtresse n’aime pas la « merde » elle m’a fait remonter dans sa baignoire et collé deux poires à lavement l’une après l’autre avec les même menaces que précédemment de punition en cas de fuite. Re belotte et dix de der, (sauf que le dix de der était loin…) j’ai été accompagné aux toilettes pour la vidange.

J’ai cru qu’elle était satisfaite du résultat lorsqu’elle m’a ordonné de finir de me doucher et de nettoyer la salle de bain et les toilettes. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’après les lavements, même si l’on a rejeté il y a encore des « restes » et donc encore envie de retourner aux toilettes. Je me suis fait attraper juste au moment où j’allais m’asseoir sur le trône et incendier.

- Si tu n’es pas étanche du cul, on peut éventuellement te mettre des couches du con, d’abord tu ne m’as pas demandé la permission d’aller aux toilettes et en prime, tu t’y rends sans avoir terminé le ménage des lieux que tu as salis. Tu cherches les punitions ou quoi ?

C’est donc avec les fesses serrées que j’ai terminé le ménage de la salle da bain et des toilettes avant de demander la permission de m’y rendre et là, elle a tenu à inspecter les lieux comme un contremaître méfiant cherchant la faute quitte à la fabriquer pour avoir le plaisir de punir. Penché en avant sur la baignoire, mes fesses nues ont goûté à la canne anglaise ! Le sifflement annonciateur de douleur ne ment pas, cela fait mal ! Les 10 coups reçus ont laissé une dizaine de marques dont une sur la cuisse qui y est restée au moins dix jours ! ! !

UN APERO PARTICULIER

Madame s’est faite servir le champagne que j’avais apporté sans pour autant m’en proposer une coupe. Elle m’a imposé de me mettre à genoux devant son canapé avant de poser ses jolis pieds sur mon dos pour siroter son champagne en téléphonant à une amie. A la suite de quoi, une demi-heure plus tard, elle m’a abandonné un instant en m’intimant l’ordre de ne pas bouger. A son retour, Maîtresse Enema a posé une gamelle devant moi avec du champagne puis a posé derrière moi une bouteille dont dépassait un Clyster Ball enema, sorte de pompe à main permettant d’injecter dans les fesses un liquide pompée dans un récipient via un tuyau.


Clyster_Ball_enema_lavement.jpg
La bouteille d’eau pour un lavement d’un litre et demi m’inquiétait fortement ! L’ordre est tombé de laper comme un chien le champagne dans la gamelle pendant qu’elle m’introduisait la canule dans les fesses. Le champagne avait un drôle de goût, je dirai même un goût sérieusement douteux ! ! ! Elle s’est resservi une coupe puis s’est à nouveau installé dans son canapé en posant les pieds sur mon dos. A chaque fois qu’elle trempait ses lèvres dans sa coupe, j’avais droit à une rasade d’eau dans les fesses via le Clyster Ball enema ! Autant dire que j’avais peur d’avoir des fuites et que je serrais les fesses comme un malade.

Maîtresse Enema s’est soudain levée pour aller chercher la bouteille de champagne et là, ma surprise fut de taille. Elle s’est accroupie devant moi en dévoilant sa tendre intimité avant de pisser dans ma gamelle ! Elle n’a pas vidé totalement sa vessie car elle est allée terminer aux toilettes. En revenant elle a complété la gamelle avec du champagne avant de trinquer avec moi. Cette grande sadique d’une beauté à vous couper le souffle a remué le contenu de ma gamelle avec son index avant de me le donner à lécher. Lorsque je lui ai indiqué que mon colon se révoltait et que malgré mes efforts nous allions à la catastrophe, sa réponse fut très particulière.

- Finit ton apéro avant d’aller aux toilettes !

Dire que ce fut difficile est peu dire mais je l’ai fait ce qui m’a valu des félicitations puis un coup de chaleur dans le cœur et la tête ! Une fois être allé me vider aux toilettes, je pensais être tranquille de ce côté-là de mon anatomie, il n’en fut rien.

« Aimerais-tu lécher le minou de ta Maîtresse » ? Me demanda t’elle en s’agenouillant devant moi jambes écartées ? A la vue de sa vallée intime aussi délicieuse que la totalité de son anatomie, ma réponse a été positive sauf qu’elle m’imposa un deal sans me laisser savoir ce qu’il contenait.

- Ok, alors je vais encore m’amuser avec toi et tu vas tout accepter sans rouspéter et, si tu es méritant, je te laisserais me lécher ce qui sera un honneur pour toi car je ne l’accorde quasiment jamais aux soumis.

Maîtresse Enema m’a planté à nouveau la canule de son Clyster Ball enema avant de m’injecter une nouvelle bouteille d’eau. Le pire fut après quand elle a sortie une couche pour adulte et m’a demandé de m’étendre sur le dos pour me la mettre. Mort de honte je m’apprêtait à refuser quand elle m’a rappelé notre deal en précisant que si je n’avais pas de parole, c’était la porte immédiatement. Mûrissant des envies de la revoir, abdiquer était mon seul choix, l’âme en peine je me suis donc laissé faire tout en la maudissant.

La couche posée, elle m’a enjambé en restant debout au dessus de mon visage. Ne portant pas de culotte, la vue me fit oublier la couche un instant, ses cuisses fuselées admirablement dessinées par la mère nature donnèrent un sacré coup de pied à mon échine même si elle était pleine. Mon sexe replié dans sa couche l’aurait bien déchirée mais il était comme muselé. Quand elle s’est baissée et mise à genoux sur mon visage, un doux parfum de féminité enivra mes neurones. De la pointe de la langue je me suis aventuré entre ses délicates lèvres intimes, elle ondula aussitôt puis se replaça pour mieux profiter de l’instant. Dans un réflexe câlin, mes mains se sont mises à la caresser, je planais sur un nuage quand un coup de poing dans mon ventre explosa net mon rêve de par ce qui est soudain sorti sans crier « gare » dans ma couche.

Vider ainsi mes entrailles dans une couche castra net la magie et mon érection. J’étais mort de honte pendant qu’elle cherchait ma langue s’étant mise en pause au moment du tsunami du bas. Ses pinces digitales sur mes pauvres tétons innocents accompagnèrent un ordre clair net et précis : « lèche-moi » ! Si en d’autres temps j’ai rêvé d’un facesitting avec une Maîtresse, là je n’avais qu’une envie, foncer à la salle de bain ! L’ordre est tombé d’ouvrir la bouche et de boire sans en perdre une goutte, sous peine de représailles. J’ai donc pour la première fois bu du champagne doré à la source de la vie. Il était un peu salé mais entre ses mains, j’aurai léché un paquet de sel entier pour qu’elle continue de me laisser savourer ses trésors féminins.

Maîtresse Enema a mis un terme à mes délices pour m’envoyer me laver en m’accordant 10 minutes douche et ménage de la salle de bain compris. Tel un gros bébé tout merdeux dans sa couche, la queue basse et les joues blêmes, je suis donc allé à la salle de bain où j’ai découvert avec surprise que la couche était propre, seulement mouillée de l’eau de mon lavement.

Cette dominatrice si perverse m’a ensuite rapidement raccompagné vers la sortie en m’indiquant que je semblais être un bon soumis et qu’elle me rappellerait sûrement pour d’autres moments plus chauds si j’avais envie de revenir. Il va de soit que j’ai répondu positivement malgré les gigantesques moments d’humiliation qu’elle m’avait fait subir, allez donc savoir pourquoi ?

Ecrivaillon


Acheter du matériel pour vos lavements et jeux uro


Faire des rencontres


Chat webcam et exhibition BDSM


Photos et récits érotiques BDSM gratuits

Par TSM - Publié dans : Homme soumis - Communauté : Soumission et appartenance
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 5 avril 2014 6 05 /04 /Avr /2014 19:57

Exhibition BDSM des pieds

 

Exhibition_BDSM_des_pieds.1.jpg

 

Samedi 5 avril à 21 heures en webcam

sur le chat de Fessestivites.com

Par TSM - Publié dans : Femme soumise - Communauté : SM: Domination/Soumission
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 4 avril 2014 5 04 /04 /Avr /2014 20:17

Exhibition BDSM en chat webcam 4 avril à 21 h

Vendredi 4 avril à 21 h sur le chat webcam de Fessestivites.com

 

avec Maître TSM sa soumise

 

Exhibition_BDSM_chat_webcam.1.jpg

Faire des rencontres BDSM

Voir des vidéos BDSM femme soumise

Chat webcam BDSM

Boutique BDSM

Forums BDSM

Par TSM - Publié dans : Femme soumise - Communauté : Shibari bondage BDSM
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 2 avril 2014 3 02 /04 /Avr /2014 16:41

Maîtresse Carla dressage hard et cocufiage

 


Par Ecrivaillon

 

candaulisme_chastete_soumission_15.jpg
Caroline a découvert que son mari surfait sur Fessestivites, elle s’imaginait que ce n’était qu’un simple site de cul. « Après tout pourquoi pas » c’était-elle dit même si elle se sentait un peu délaissée. Un doute lui est venu lorsqu’il s’était blessé en tombant soi-disant dans les ronces du jardin d’un ami, les marques sur ses fesses ne ressemblaient pas vraiment à des griffures de ronces…..

En l’absence de son mari, elle s’est connectée sur Fessestivites puis a découvert qu’il s’agit d’un réseau de rencontres ce qui l’a soudain perturbée. Louis effaçait soigneusement ses messages pour que sa correspondance ne soit pas lue, sauf qu’en son absence le message d’une Maîtresse lui avait été adressé. C’est ainsi qu’elle a découvert que son mari la trompait avec une Maîtresse. Furieuse, elle contacta son employeur pour lui indiquer qu’elle était malade et passa une journée à éplucher le site du réseau Fessestivites où elle découvrit beaucoup de choses. A la lecture des posts de son mari sur le forum fessée, le forum chasteté et surtout le forum BDSM elle vit rouge. Il indiquait aimer lécher le cul de sa Maîtresse, donc d’une autre femme, mais en plus qu’il adorait qu’elle l’encule au gode ceinture quand il avait sa cage de chasteté ! ! ! ! Ses origines siciliennes remontèrent à la surface, ses gènes explosifs se mirent à bouillir.

Le soir même, à son arrivée à la maison, Louis passa un sale quart d’heure pour ne pas dire, une abominable soirée qui changea le cours de sa vie. Il dut montrer sa cage de chasteté et, rouge de honte, l’enfiler devant sa femme qui garda les clés. Si la nuit porte conseil, Louis en passa une à se morfondre dans le canapé. Le lendemain, elle refusa de lui rendre les clés de la cage de chasteté et pris une seconde journée de repos sous prétexte de maladie pour prendre du recul et des décisions avant de changer sur Fessestivites le mot de passe du compte de son mari. Est-ce la cage de chasteté, la honte de son mari, la peur qu’elle dévoile à sa famille qu’il allait le faire tanner le cul chez une Maîtresse, nous ne le saurons pas, mais l’attitude de Louis changea du tout au tout au point de devenir un soumis exemplaire avec une épouse débutante en BDSM. Grâce à ses lectures sur Fessestivites, Caroline appris beaucoup de choses et s’essaya à la fessée sur le cul de son mari en éprouvant des sensations nouvelles ne la laissant pas de marbre. C’est ainsi que Maîtresse Carla vit le jour.

Un mois plus tard, Maîtresse Carla s’était équipée via ABCplaisir d’un martinet, d’un bâillon boule et d’un gode ceinture dont elle trouva seule le « mode d’emploi » bien qu’il soit un peu trop gros d’après le pauvre Louis. Si se venger en martyrisant son mari apaisait un peu son courroux, cela n’effaçait pas de sa mémoire qu’elle avait été cocue ni ses propres désirs sexuels. Par vengeance, elle avait demandé à Louis de fabriquer une sorte de pilori en forme de caisse qu’elle plaçait aux pieds du lit pour lui démonter le cul au martinet ou au gode ceinture avant de se branler sous ses yeux en se faisant lécher le cul comme l’ex-Maîtresse, tout en le laissant évidement dans sa cage de chasteté. Elle fut surprise de constater un soir que son mari mouillait en la regardant se faire plaisir, du sperme coulait en abondance de la cage de chasteté lorsqu’elle s’amusait à lui décrire le plaisir qu’elle prenait à se goder. « Pourquoi ne pas passer à un vrai sexe » fut la question qui lui vint. Elle tâta le terrain en lui disant qu’il était temps qu’elle prenne un amant si elle voulait être bien baisée et fut particulièrement surprise de l’absence de réponse de son mari. Au lieu de se mettre en colère, il baissa les yeux et répondit « c’est vous qui décidez Maîtresse » ! ! !

Sans comprendre le fantasme du cuckold (fantasme du cocu) Caroline était furieuse de l’absence de jalousie de son mari et décida donc de prendre un amant en se promettant de rendre son soumis fou de rage. Tant qu’à sauter le pas, autant réaliser un de ses fantasmes de jeunesse, l’amant en question sur lequel elle jeta son dévolu était un grand black musclé et sportif.
candaulisme_chastete_soumission_01.jpg
Louis ne comprit pas pourquoi sa Maîtresse l’entrava en pleine après-midi dans la caisse pilori aux pieds du lit, lorsqu’elle décidait de le martyriser, jusqu’à présent cela n’avait été que le soir. Son sang ne fit qu’un tour lorsqu’une demi-heure plus tard, il entendit des voix dans la maison avant de prendre peur quand il découvrit un grand black passait derrière lui en lui claquant les fesses. « Non pas ça » pensa t’il en s’imaginant que le grand black était pour lui. Maîtresse Carla ne tarda pas à les rejoindre et à aller s’asseoir près du black pour l’allumer et même l’embrasser ! ! ! Au moment plus tard, elle enfila son gode ceinture, lubrifia l’anus de son mari pour le sodomiser comme une brute au point qu’entre les jambes de Louis mort de honte, la cage de chasteté suivait le mouvement en se balançant ce qui faisait tinter le cadenas en rythme histoire de pousser l’humiliation un peu loin encore.

N’étant pas venu pour la voir dominer son Mari, le grand black la rejoint pour la caresser et l’embrasser pendant qu’elle cassait le cul de Louis rallant comme un puceau. Il l’entraîna sur le lit pour des hostilités bien plus douces, comme se faire tailler une pipe sous les yeux de son mari. Ils firent l’amour comme des bêtes pendant plus d’une heure devant Louis souvent aux premières loges de par les positions choisies. En grande sadique, Maîtresse Carla s’amusa à allumer son soumis en jouant avec la clé de sa cage de chasteté en lui disant que son amant baisait mieux que lui.

La poitrine opulente de Caroline fut très accueillante quand son amant décida de venir entre ses seins pour pratiquer la « cravate du notaire ». Il s’y répandit généreusement dans un grand râle en recouvrant de sperme la clé de la cage de chasteté accrochée en pendentif au cou de sa Maîtresse. Ayant du savoir vivre, Maîtresse Carla vint en faire profiter son mari en le forçant à plonger sa tête entre ses seins pour que son nez et son bâillon pataugent dans le sperme. Surexcitée malgré l’après-midi torride, elle s’en amusa quelques minutes avant de rejoindre son amant puis le laissa planté là. En quittant la chambre elle ne put se contenir et ajouta « justice est faite ».

Si « justice était faite » les plaisirs du candaulisme entrèrent rapidement dans les habitudes de Caroline qui s’éclate depuis dans le rôle de Maîtresse Carla.

Ecrivaillon

 

La vidéo Maîtresse Carla dressage hard et cocufiage est ici

Par TSM - Publié dans : Chasteté masculine et soumission - Communauté : Chasteté
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 2 avril 2014 3 02 /04 /Avr /2014 16:40

La fessée du père de famille



Auteur : TSM

Il n’ira pas au tribunal et ne sera pas condamné mais cette fessée là, elles s’en souviendront ! Karine et sa mère sont devenues très complices après les années difficiles de l’adolescence. Par une belle après-midi d’été, elles discutent à bâton rompu entre femmes et parlent de leurs souvenirs d’enfance puis d’adolescente.

Sophie se laisse aller en confidence en racontant qu’elle cherchait parfois à énerver son père pour avoir une fessée, qui malgré les douleurs et la honte, la laissait pantelante et intimement troublée. En discutant ainsi sans tabou, elle ouvre la voie des confidences ce qui lui permet d’en savoir un peu plus sur les coquineries de sa fille. De fil en aiguille, Karine avoue à sa mère que son copain lui met parfois de petites fessées érotiques en guise de préliminaire aux câlins amoureux. A son tour Sophie avoue à sa fille qu’elle aimerait bien que son mari lui en donne une de temps en temps avant d’ajouter que cela dynamiserait peut-être un peu leurs relations conjugales devenant de plus en plus platoniques.

Comme à son habitude, Karine provoque sa mère et la pousse dans ses retranchements pour qu’elle s’abandonne en confidences, Sophie finit par dire à sa fille que rien que d’en parler elle est toute excitée.





fessee_pere_fille_mere_01.jpg
- Et si je te donnais une petite fessée ? Demande Karine.

- Voyons ma fille, ce n’est pas possible, je suis ta mère !

- Cela change quoi, nous sommes entre femmes, personne ne le saura et après tout, nous ne ferions rien de mal.

Sa fille étant très persuasive, Sophie finit par accepter de jouer le rôle de la coquine qui, après s’être faite gronder, va prendre une fessée. Au moment de se coucher sur les genoux de sa fille, elle hésite, trouve cela pas convenable, puis finit par céder. Karine trousse sans aucune gêne la petite robe d’été puis entreprend de claquer les fesses de sa mère. Ni l’une ni l’autre ne voit de mal à cela, au contraire, elles rigolent comme des folles et se taquinent. Les petites claques données Karine sont réellement un simple jeu, jamais au grand jamais elle ne lèverait la main sur sa mère.



fessee_pere_fille_mere_03.jpg
QUE FAITES-VOUS ! Crie le père en entrant dans la pièce au moment ou Karine dit à sa mère : « Maman, tu as un très beau cul pour ton âge » !

La honte ! Elles sont mortes de honte d’avoir été surprises dans ce petit jeu complice et surtout sans aucune arrière pensée. Le père ne l’entend pas de cette oreille, que sa fille donne une fessée à sa femme et qui plus est, sa mère, n’est pas concevable. Les excuses bredouillées n’apaisent en rien sa colère, bien au contraire, car deux femmes rougissent et s’embrouillent dans leurs propos quand elles parlent de la fessée.

- Puisque vous êtes en manque de fessée, et bien je vais t’apprendre moi à donner des fessée en commençant par t’en coller une ! Répond Henri ayant bien compris qu’il n’y avait rien de mal et qu’elles s’accordaient un petit délire entre femmes. Les voir complices après des années difficiles le comble de bonheur.

Karine a bien essayé de dire « tu ne vas pas oser » sans grande conviction, en un rien de temps elle se retrouve allongée sur les genoux du père qui ne se prive pas de claquer le magnifique fessier de sa fille. La puissance des claques données sur son postérieur le fait rapidement rougir, sa fille crie et s’agite mais il n’en a que faire. Voir son mari fesser sa fille excite Sophie qui dans un geste réflexe pose sa min entre ses cuisses avant de la retirer aussitôt. Ce geste furtif Henri et Karine l’ont vu, ils en rigolent et se moquent d’elle.

- A ton tour coquine ! Dit Henri en aidant sa fille à se relever.

Sophie rouge comme une écrevisse essaye de résister, elle a trop honte.



fessee_pere_fille_mere_13.jpg
- Après ce que j’ai vu et entendu en arrivant, tu ne vas pas faire ta mijaurée, tu es en manque de fessée, je vais donc y remédier !

Tirée sur les genoux de son mari, elle ne résiste plus et s’y couche sous les rires de sa fille qui frotte ses fesses endolories et rajoute même : « à ton tour maman » ! Ni une ni deux, Henri donne des claques appuyées et sonores sur le cul de sa femme en y prenant un certain plaisir. Sophie crie, rigole nerveusement, s’agite mais ne parvient pas à s’échapper des bras de son mari s’en donnant à cœur joie. Lorsqu’il sent monter en lui une grande excitation, le fait de s’exciter devant sa fille le gêne beaucoup, il met aussitôt un terme à la fessée, ordonne à sa fille d’aller au coin et y envoie son épouse en espérant qu’elles ne voient pas qu’il bande sous son pantalon.

Voir les fesses rouges de sa femme et sa fille côte à côte est une vision érotique ne manquant pas de charme.

EPILOGUE

Depuis ce jour là, il n’a plus jamais fessé sa fille, contrairement à Sophie car la fessée entrée dans leurs pratiques, a donné un coup de fouet à leurs relations intimes. Ils se sont d’ailleurs inscrits sur Fessestivites pour faire des rencontres autour de la fessée.

TSM


Voir des vidéos Fessée spanking

Rencontre Fessée spanking

Matériel pour la fessée et les fesses rouges

Forum Fessée

Chat webcam et exhibitions fessée

Par TSM - Publié dans : Fessée - Communauté : La fessée
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 29 mars 2014 6 29 /03 /Mars /2014 10:52
Par TSM - Publié dans : Libertinage cuckold - Communauté : Mondes Libertins
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 29 mars 2014 6 29 /03 /Mars /2014 10:45

Plug chasteté anale
Plug chasteté anale
Plug chasteté anale
par TSM

En promo sur ABCplaisir

Par TSM - Publié dans : Chasteté masculine et soumission - Communauté : Chasteté
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés