Dimanche 29 décembre 2013 7 29 /12 /Déc /2013 10:18

Le dresseur de soumise (texte Hard)

Auteur Ecrivaillon

Le dresseur de soumise n’est point un remake d’Histoire d’O mais l’histoire d’une soumise désirant vivre totalement sa soumission avec une approche à la limite du consensuel et du politiquement correct. Le lecteur est prévenu que cette histoire est donc hard.

Lina a toujours été fascinée par le BDSM, elle a vécu quelques expériences plus ou moins « bateau » qui lui ont donné malgré tout une certaine satisfaction. Son mari décédé depuis deux ans et sans enfant, depuis qu’elle a perdu son emploi, elle a décidé de vivre l’expérience chez Maître Paul, un Maître rencontré sur Fessestivites et connu dans le monde du SM de par son livre et ses vidéos où il ne fait pas que jouer le rôle de l’acteur.

Bien que ce type de contrat ait une valeur juridique quasi nulle, hormis de mettre en avant le contentement de la personne, Maître Paul lui a fait signer des documents indiquant clairement sa volonté. Lors de la signature, il a tenu à réaliser une vidéo lui permettant de démontrer que Lina est plus que consentante puisque après signature elle se met nue et va se menotter toute seule au crochet du treuil pour s’y faire fouetter. Pour cette première séance et la vidéo le sécurisant un peu, Maître Paul a choisi un fouet signal whip pas trop dur, afin de démarrer en douceur, une douceur qui ne durera pas……

Le fouet claque, plusieurs fois sans pour autant toucher le corps nu et tendu de Lina, à chaque fois elle bondit mais les mains menottées au-dessus de sa tête, ne lui permettent plus de fuir ou de refuser quoi que ce soit. Le fouet s’enroule autour de son buste pour venir finir sa course dans son dos, laissant à chaque fois une marque rouge sur son épiderme peu habitué. Le passage de la lanière sur sa poitrine génère en elle d’agréables sensations tandis que dans son dos la morsure de la lanière est nettement plus dure. Maître Paul fait redescendre le crochet avant de lui donner l’ordre d’embrasser ses pieds, tout cela est évidement enregistré sur la vidéo. Il lui propose ensuite de poursuivre son test d’admission en fouettant son devant. Lina n’est pas très rassurée mais elle accepte et s’offre à nouveau.

Sa poitrine déjà bien « échauffée » par la première série de coups de fouet, comme Maître Paul se modère, elle se surprend à aimer cette douce morsure sur ses seins. Les marques qu’elle voit apparaître avec fierté sont comme celles de certaines photos qui l’ont faites fantasmer à devoir se satisfaire seule sous sa couette. Lorsque Maître Paul vient à elle pour caresser son entrejambe elle est trempée de plaisir et s’offre à sa main en recherche de caresses plus appuyées. Ce n’est pas son vagin qu’il force mais son anus sans plus de précaution. Hormis une sodomie manquée, Lina n’a aucune expérience de ce côté de son anatomie.

L’étroitesse du petit orifice ne convient pas pour une esclave, Maître Paul coupe la vidéo pour aller chercher un plug queue de chienne puis une ceinture de chasteté pour le maintenir en place et entreprendre le dressage. Malgré sa bonne volonté, elle éprouve beaucoup de difficulté à absorber analement le plug, ses cris ne changent rien à la décision du Maître. Une fois en place, il passe la ceinture de chasteté en métal puis l’ajuste en la serrant au maximum, les larges chaînes passant entre ses fesses lui interdiront de l’expulser.

Collier BDSM et menottesMaître Paul lui passe un lourd collier d’acier relié à des menottes par des chaînes. Il fait ensuite descendre le crochet du treuil pour entraver ses poignets. Le tout est verrouillé par une grosse clé, un outil spécial pour serrer les boulons qu’elle ne pourra jamais retirer avec ses doigts. Toujours avec le même calme, il lui fait deux couettes au niveau des oreilles qu’il fait tenir avec un ruban rose, donnant ainsi à cette esclave un look de cocker. Conduite à quatre patte par la chaîne jusqu’au placard des tourments, il lui pose ensuite deux bracelets d’acier aux chevilles avant de les fixer par des chaînes à la ceinture de chasteté. Ainsi équipée, Lina ressemble à une chienne, une chienne humaine aux pieds de son Maître.

- Te voilà devenue chienne, une nouvelle vie commence pour toi. Sache qu’à partir de maintenant, tu n’as plus de droit, tu es à moi. Chaque manquement et chaque jérémiade seront punis. N’imagine même pas un instant refuser quoi que ce soit, il est trop tard pour faire marche arrière, tu es venue à moi pour que je te dresse, c’est ce que je vais faire.

- Merci Maître ! Répond peureusement Lina avant de recevoir un coup du fouet court que Maître Paul garde en permanence accroché à sa taille.

Lina se tord de douleur en apprenant qu’elle n’a pas été autorisée à parler, ce fouet là, un signal whip lesté est abominable, elle a l’impression d’avoir un trait de feu sur les fesses. Le Maître l’abandonne là sans plus d’explications, avec les pieds relevés et attachés à sa ceinture de chasteté l’attente sur les genoux devient très douloureuse. Lina se laisse tomber sur le côté pour essayer de trouver une position plus confortable mais en même temps, la peur d’être punie s’installe en elle, le dressage psychologique vient de commencer. L’éducation de son conduit anal aussi, car il essaye en vain de rejeter le plug malgré elle, ce qui la perturbe énormément et la gêne car elle a l’impression qu’elle va faire des scelles.

Deux heures plus tard, Maître Paul entre avec des personnes ce qui gêne Lina car elle est toujours nue et dans une posture humiliante. Les deux femmes portent un collier de soumise la regardent sans y prêter plus d’attention.

- Je vous présente ma dernière recrue, elle vient d’arriver, j’ai tout à lui apprendre mais c’est un joli lot, qu’en pensez-vous ?

- Oh avec toi, elle apprendra vite ! Répondent les deux Maîtres en ricanant.

Un serveur entre à son tour avec une table roulante sur laquelle on peut y voir un apéro dînatoire et du champagne. Maître Paul se saisit des deux gamelles posées sur l’étagère du bas de la table roulante et vient les mettre devant Lina. L’une contient de l’eau l’autre des croquettes de chien ! Dans sa tête, l’inquiétude s’installe, ce n’est pas de sauter un repas qui lui pose souci, c’est de manger de la croquette de chien et pire encore de devoir le faire comme une chienne devant du monde. Un autre problème se pose, elle a une envie monumentale de faire pipi qui lui broie la vessie. Elle lève le doigt pour attirer l’attention sur elle pendant un moment avant de faire du bruit avec ses chaînes.

Maître Paul agacé lui accorde la parole un instant avant de lui répondre que si elle a envie de pisser, elle n’a qu’à le faire dans sa gamelle. Cette idée ne lui plait pas du tout, elle fait non de la tête ce qui n’est pas une bonne chose du tout en ce logis quand on est en formation. Deux coups de fouet s’abattent aussitôt sur sa croupe avec en rappel que le mot « non » lui est interdit. Pour la convaincre de s’exécuter, il demande aux deux soumises si l’une d’elle peut uriner dans sa gamelle pour lui faire voir ce qu’est l’obéissance. La petite blonde soumise affiche aussitôt un sourire malsain en acquiescant de la tête. Conduite par son Maître au dessus de la gamelle d’eau de Lina, elle s’accroupie et vide sa vessie devant tout le monde sans aucune gêne.

- Dès qu’elle peut martyriser une soumise, cette salope s’en donne à cœur joie. Déclare son Maître amusé. Pour la peine, trempe la tête dans cette gamelle et boit !

Ni une ni deux, comme si c’était un geste normal, la petite soumise se met à quatre pattes et y plonge ses lèvres pour aspirer bruyamment sous les yeux de Lina dont le moral chute soudain car elle n’avait jamais imaginé ce genre de chose.

- Faites-lui des mouillettes avec ses croquettes et donnez-lui à manger, vous allez participer à son éducation ! Ordonne Maître Paul avec l’accord des Maîtres présents. Lina ne parvient pas à desserrer les dents lorsque les deux soumises présentent des croquettes gorgées d’urine à sa bouche. Comme cela vous amuse, mangez-en une chacune, cela lui montrera le chemin de la soumission.

Maître Paul s’approche du fessier de Lina avec son fouet de barbare, après 5 coups ultra violents, les yeux gorgés de larmes Lina mange les croquettes qu’on lui présente, avec des hauts le cœur mais sans plus aucune réfutation. En ses sombres pensées, le sens du mot dressage vient de prendre toute sa signification. Quelques croquettes plus tard, la vessie de Lina est au bord de l’implosion, agenouillée sur sa gamelle, elle essaye de viser pour uriner car avec la ceinture de chasteté, cela n’a rien d’évident.

La soirée avance entre adeptes du BDSM, les soumises sont shibarisées, suspendues puis fouettées à tour de rôle sous les yeux de Lina qui se fait discrète. Maître Max demande à sa soumise Catin d’aller cherche le gode ceinture en proposant aux participants un peu de distraction, proposition acceptée à l’unanimité par les Maîtres. Soumise Catin et soumise petite chienne reçoivent l’ordre de se faire un 69 histoire de distraire les yeux des Maîtres puis de lubrifier les « chatons » qui ne vont pas tarder à devenir des chattes gourmandes. Lina est appelée à la rescousse avec comme ordre d’aller lécher les culs, cet ordre ne l’enchante pas mais le fouet de barbare de Maître Paul est si terrible qu’elle ne souhaite pas prendre d’autres coups.

Elle s’approche donc à quatre pattes ne pouvant se déplacer autrement, pour venir lécher les fesses de soumise petite chienne mais en claquement de fouet lui fait vite comprendre que c’est entre le fesses qu’elle se doit de laper….. Sans réelles convictions, elle lèche donc la petite porte ne tardant pas à s’ouvrir sous sa langue, exposant sans aucun doute possible que sa propriétaire est une gourmande en anal. D’un claquement de doigt, soumise Catin se lève pour enfiler le gode ceinture autour de sa taille avant de prendre la place de Lina se retirant aussitôt et avec plaisir avant d’être rappelé pour lubrifier de sa bouche le gode qui ne va pas tarder à officier entre les fesses de petite chienne.

A la posture et aux gémissements de petite chienne, Lina comprend rapidement les raisons de ce pseudo. Ce spectacle l’interpelle car c’est la première fois qu’elle assiste à cela. Alors qu’elle matte sans vergogne, Maître Paul vient la prendre par la laisse pour la conduire aux pieds des Maîtres voyeurs installés dans le canapé. N’osant comprendre, Lina se met à embrasser les chaussures des Maîtres amusés mais un claquement de fouet lui fait aussitôt comprendre que c’est à l’autre extrémité des jambes que sa bouche doit œuvrer. Au fur et à mesure que ses lèvres officient, elle entre progressivement dans son rôle de soumise sexuelle, l’état d’esprit lui convenant plus que de manger des croquettes, Lina se complait à réaliser ces deux fellations en essayant d’être à la hauteur des attentes de son Maître.

La soirée prenant fin, les invités se retirent en les laissant seuls pour la suite de son dressage. Maître Paul retire la ceinture de chasteté de Lina puis, avec d’infimes précautions et du lubrifiant, retire également le plug ayant passé plus de 8 heures en son fessier.

- Comme tu n’as pas fait trop d’histoire, tu vas avoir une récompense. Indique Maître Paul à Lina en la conduisant dans son donjon pour l’installer sur un carcan.

Entravée debout penchée en avant sur un carcan, elle observe son Maître installant entre ses jambes un gros vibro ressemblant à un micro qu’il vient caller contre son sexe. Aussitôt mis en marche, les intenses vibrations ne laissent pas Lina de marbre mais son Maître a d’autres projets : profiter de son cul assouplit. Impitoyablement sodomisée et avec le vibromasseur démentiel sur la chatte, Lina ne tarde point à chanter son plaisir avec des paroles allant du « non » au « oui » puis à s’envoler au paradis des plaisirs sans demander la permission de jouir.

paddle
Une fois soulagé aux creux de ses reins, Maître Paul lui impose une toilette buccale de son sexe avant de lui annoncer qu’elle sera punie pour avoir jouis sans demander la permission. Elle le supplie de ne plus la fouetter en lui indiquant qu’elle ne savait pas mais Maître Paul reste totalement insensible à ses suppliques. Armé d’un gros paddle en chêne, il entreprend de lui donner une très sévère fessée.

Le paddle est un instrument punitif horrible qu’elle découvre pour la première fois. Lina rue dans ses entraves, hurle et supplie mais en vain, les 25 coups de paddle sont donnés comme annoncés. La chose faite, il abandonne la soumise en cours de dressage pour aller chercher un tube de ce condiment japonais dénommé le « wasabi ». Maître Paul en enduit copieusement les deux orifices de Lina avant de lui souhaiter bonne nuit et une bonne réflexion sur la jouissance non autorisée.

Abandonnée dans le noir, entravée sur le carcan, Lina ne tarde pas à découvrir les effets du wasabi. C’est comme si ses deux orifices s’enflammaient. Apeurée elle crie, se débat et pleure toutes les larmes de son corps, sa volonté de vivre une vie BDSM de soumise en 24/24 n’est plus mais entre les mains de Maître Paul, elle ne va pas avoir d’autre choix que de tout accepter, elle l’a écrit et signé et sait qu’il ira jusqu’au bout qu’elle change d’avis ou non.

A suivre sur le forum BDSM de Fessestivités ici

http://www.fessestivites.com/phpBB3/bdsm-et-ses-declinaisons/

 

Par TSM - Publié dans : Histoires Hard (violence et/ou viol) - Communauté : plaisirs SM
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 28 décembre 2013 6 28 /12 /Déc /2013 20:19

BDSM authentique et grand Art

BDSM authentique et grand Art sur ABCplaisir.com avec l'arrivée d'une gamme de produits d'une qualité inégalée. Jugez-vous même, toutes les créations réalisées par la Forge sont garanties 10 ans contre toute malfaçon ou vice caché.

Ces produits sont réalisés par un Ferronnier de métier, qui s'est consacré à forger du métal SM d'art. Ses créations sont individuelles et adaptées aux clients et à leurs besoins. A la fois dur et malléable, agressif et gracieux, le fer sous la main du "Maître», s'ennoblit jusqu'a devenir "création"

Voici les premières pièces d'Art BDSM qui sont proposées par la boutique www.ABCplaisir.com

Les membres du réseau Fessestivites bénéficient de remises sur de nombreux produits.

collier menottes BDSM

boulet bagnard BDSM

collier BDSM

collier BDSM

collier BDSM

carcans BDSM

Carcans BDSM

carcans BDSM


Par TSM - Publié dans : Femme soumise - Communauté : Soumission et appartenance
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 26 décembre 2013 4 26 /12 /Déc /2013 12:12

Soumise sexuelle offerte à 20 ans


Ecrivaillon membre du réseau Fessestivites

Soumise offerte à 20 ans En acceptant de devenir sa soumise et son collier, je savais à quoi m'attendre car il ne m'avait rien caché de sa façon de dominer et de ce qu'il attendait de moi une soumission totale y compris sexuellement.

Ma première fois

Nous étions assis sur le lit de son ami qui vit dans un mini studio à Paris. Il nous a offert du champagne avant de s'asseoir à côté de nous. Pendant que nous discutions, mon Maître a commencé à me caresser les seins par-dessus mon tee-shirt ce qui me gêna mais en bonne soumise je me suis laissée faire. Quand il a invité son ami à me toucher pour voir que ma poitrine et belle et ferme, j'ai refusé mais il m'a recadrée et obligée à accepter.

Même si j'étais très gênée, leurs caresses de plus en plus appuyées ont commencé à me chauffer les sens. Pour m'encourager à m'abandonner, il m'a embrassé avec tendresse tout en glissant sa main sous mon tee-shirt pour titiller mes tétons, mon point G à moi. Son copain a calé son téléphone portable pour nous filmer, je ne voulais pas mais encore une fois, mon Maître ne m'a pas laissé le choix. Ils ont retiré mon tee-shirt puis se sont mis à me caresser les seins et les tétons à me rendre folle. Maître n'arrêtait pas de m'embrasser, de me dire que je suis belle et de me laisser aller au plaisir.

Pendant que Maître me mangeait un téton, son ami m'a attirée contre lui et m'a embrassé avec douceur, comme pour me rassurer, me faire comprendre qu'il serait doux. Leurs mains massant ma poitrine et mes jambes se firent plus précises, mon corps ne m'appartenait plus, l'excitation me gagnait malgré cette situation gênante. Quand ils se sont attaqués à mon jean, j'étais très perturbée mais je les ai laissé faire en parvenant à garder ma culotte.

Soumise offerte à 20 ans Leurs mains caressant, mes seins puis mes cuisses et mon minou à travers la culotte pendant que Maître me mangeait de bisous me firent décoller au point que, quand il m'a demandé de retirer ma culotte je n'ai plus hésité, j'étais prête. Ils se sont déshabillés à leur tour, l'ami de Maître bandait comme un taureau.

Maître m'a demandée de me mettre à genou face à lui, ses mains étaient douces, rassurantes, il caressait mon visage puis ma nuque tout en m'embrassant pour m'accompagner dans cette épreuve. Quand son ami s'est approché de moi pour venir présenter son sexe contre le mien, j'avais du mal à respirer tellement l'excitation me gagnait, je ne l'aurais jamais cru. Son ami a commencé à guider son sexe en moi, j'ai fermé les yeux et mangé les lèvres de mon Maître pendant qu'il me pénétrait. Je me suis penchée en avant pour mieux m'offrir à lui, en prenant le sexe de Maître dans ma main pour le guider à ma bouche.

C'était bon d'être ainsi prise en faisant une fellation à Maître, je n'aurai jamais cru prendre autant de plaisir à être prise par un autre que lui. Cette situation au départ gênante me rendait chienne, j'allais au devant de ce sexe en me cambrant pour mieux sentir ses mouvements en moi. Il n'a pas tardé à jouir, j'aurai bien aimé qu'il continue encore tant j'étais bien. Etre offerte ainsi à un autre tout en étant dans les bras de mon Maître m'a fait découvrir des sensations que je n'aurai jamais imaginées.

Maître s'est allongé sur le dos en me disant « au travail soumise » et c'est avec beaucoup de plaisir que je suis venu m'empaler sur lui. Quand son ami m'a présenté sa verge, je l'ai prise entre mes lèvres sans hésiter un instant. Chevaucher mon Maître en me caressant tout en suçant son ami m'a conduite au plaisir, j'aurai aimé que cela dure des heures, mais hélas, Maître étant très excité n'a pas tardé à venir lui aussi.

Soumise offerte à 20 ans
Son ami bandait encore, alors Maître m'a étendue sur le dos et m'a carrément offerte en lui disant, « prend-là ». La tête appuyée sur les genoux de mon Maître, je me lui laissais posséder comme une salope en remontant même mes jambes pour que son ami aille encore plus loin en moi. Maître me tenais les mains et m'embrassait en même temps que je me faisais baiser. Je ne me suis jamais sentie aussi soumise, un peu gênée au début puis après mais c'était une expérience magique que d'être ainsi offerte.

Pour avoir dit « non » au départ quand ils ont commencé à me toucher, Maître m'a étendue sur ses genoux et m'a donné une fessée en m'obligeant à sucer le sexe de son ami pour le remercier de l'avoir donné du plaisir. Je ne savais plus où j'étais, dans ma tête nous étions sur une autre planète.

Nous ne sommes pas restés très longtemps après cette rencontre qui restera pour moi inoubliable.

Régissez à cette histoire sur le forum BDSM ICI

http://www.fessestivites.com/phpBB3/bdsm-et-ses-declinaisons/

Par TSM - Publié dans : Libertinage cuckold - Communauté : Mondes Libertins
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 21 décembre 2013 6 21 /12 /Déc /2013 12:56

Mon premier rosebud ma première fessée.


Ecrivaillon membre du réseau Fessestivites

Fessée spank

J’ai rencontré Fred sur Fessestivites.com, c’est un homme charmant, doux, câlin et attentionné sans aucune vulgarité. Une perle me direz-vous ?

Oui et non, oui pour toutes les qualités ci-dessus et non (enfin presque non) car c’est un Maître d’une certaine poigne qui me guide irrémédiablement vers la soumission. J’ai eu beau lui dire que le SM ne m’attirait pas, cet enfoiré parvient à me faire vibrer en me faisant des choses que je n’aurai jamais acceptées d’un autre que lui.

Un exemple ?

Bien volontiers !

La fessée compte de ses passions sadiques et cruelles. Il m’a convaincue d’essayer en me promettant d’être doux et d’arrêter sur simple demande. Vous me croirez ou non, cet enfoiré d’amour m’a fessée pendant une heure ! Mes fesses étaient rouges vif et je n’ai pas eu mal un seul instant. Ses mains perfides étaient si douces que les claques qu’il me donnait ressemblaient à des caresses. Des caresses j’en ai eu des tonnes entre chaque claque si bien que je ne me suis jamais rendu compte que mes fesses devenaient rouges tant le plaisir montait en moi.

Il m’a eue par surprise alors que j’étais allongée nue sur le ventre sur mon lit. Sa langue courait de ma raie des fesses jusqu’à ma nuque pendant qu’il tapotait mes fesses.
Tout en me caressant du bout des doigts il m’a proposée de donner une petite fessée d’amour puis m’a grignoté l’oreille et le cou. Ses mains tombaient doucement sur mes fesses plus qu’elles fessaient, puis elles les caressaient. Et là, l’appel du plaisir a été plus fort que ma résistance, je me suis cambrée pour les lui offrir.

Assis sur le lit il m’a attirée sur ses jambes. Pourquoi je me suis laissée faire je n’en sais rien ! Au début sa fessée ressemblait presque à un massage, (j’adore qu’on s’occupe de moi) après c’était un peu plus fort mais doux et si bon en même temps surtout qu’entre deux claques j’avais droit à des caresses. Hummmmm

Lorsqu’il m’a délicatement poussée je lui en ai redemandé mais il a refusé en me disant que mes fesses étaient déjà bien rouges. Je ne l’ai pas cru mais quand je me suis retournée pour les voir, OUF ! Je suis allée vérifier dans le miroir de la salle de bain et j’ai immédiatement compris que je m’étais faite avoir. Je me suis faite avoir dans le sens où aujourd’hui je ne peux plus lui dire que je n’ai pas aimé et que j’ai eu mal. GRRRR

En conquérant sadique qui dévore ses proies, il m’a attrapée et jetée sur le lit où il m’a violée d’amour en me tenant les mains. Ca par contre j’adore car au plus je suis tenue, au plus je me libère, au plus je me sens libre. Libre de savourer le plaisir d’un homme qui me prend, me force, me fait crier et me rend folle. Il m’a juré qu’un jour il m’attacherait et me violerait mais je ne me sens pas encore prête au BDSM même si j’ai une totale confiance en lui.

Rosebud

MA SORTIE AU RESTO AVEC UN ROSEBUD

Nous surfions sur Fessestivites quand l’idée d’aller visiter la boutique www.ABCplaisir.com nous a été proposé par un email annonçant des réductions pour les membres du réseau. Mon enfoiré d’Amour m’a fait voir ce qu’est un rosebud. J’étais dubitative quand au plaisir qu’il y a à se promener avec un bijou dans les fesses et pour me le faire découvrir, il en a commandé un immédiatement.

Quelques jours plus tard, il me l’a offert avec une rose et une bouteille de champagne que nous avons sifflé en un rien de temps. Est-ce dû au champagne ou au pouvoir de persuasion de Fred que j’ai accepté, mais à quatre pattes sur le canapé je lui ai tendu mes fesses alors que je ne suis pas attirée par le plaisir anal. Tel un gourou mon gougeât d’amour m’a encore manipulée en usant de toute la persuasion câline d’un guide décidé. Mangée, j’ai été mangée, caressée, bichonnée pendant que le bijou se jouait de mon petit anus terriblement contracté d’après lui.

L’objet, pardon le bijou, est entré en moi sans me faire mal je l’avoue. Mon salop d’Amour et gourou a donc su séduire mon trou du cul et sa propriétaire car j’ai fini quelques minutes plus tard par jouir sous ses caresses. C’est complètement fou ! Même mon trou du cul, zone interdite, prohibé, défendue, se contractait ! ! ! !

Ayant parié avec lui que je ne risquais pas de jouir avec un truc dans le cul, j’ai été obligée d’accepter un gage. J’ai beau être une fille et avoir 25 ans, j’ai des couilles au cul excusez-moi l’expression les mecs, moi j’assure.

Cet enfoiré que je hais parfois mais que j’aime pour sa gentillesse, son respect et sa douceur m’a obligée à me présenter nue en webcam sur le chat avec mon intimité comblée par le rosebud pendant 10 minutes en webcam sur le salon BDSM de Fessestivites.com ! ! !

Personne ne voyait mon visage mais au départ j’étais blême de chez blême et je le détestais un peu. Nue, penchée en avant devant la webcam, je dévoilais toute mon intimité à des dizaines de personne. Encore une fois, Fred avait raison (un gourou je vous dis) au bout d’un moment j’ai éprouvé un sentiment de fierté. Fierté parce que j’assurai envers mon guide d’amour, fierté parce que les internautes de fessestivites m’ont félicitée d’avoir eu le courage de le faire.

Ce soir je vais devoir encore assurer et je ne suis pas fière. Je devrai arrêter de parier avec Fred ! ! ! Ayant encore perdu un pari, je vais devoir sortir nue au resto sous une superbe robe qu’il vient de m’offrir mais avec mon rosebud dans les fesses. Pour me rassurer cet enfoiré de Fred m’a dit que je devrai serrer les fesses pour ne pas le perdre en plein resto ! ! ! !

Je vous raconterai peut-être mais là je vais sagement me coucher, sage, enfin peut-être…..

Rosebud

Réagissez à cette histoire sur le forum Fessée ICI

http://www.fessestivites.com/phpBB3/fessee/

Par TSM - Publié dans : Fessée - Communauté : La fessée
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 21 décembre 2013 6 21 /12 /Déc /2013 10:43

Offrir un martinet à sa Maîtresse ou à son Maitre

 

Offrir un martinet à sa Maîtresse ou à son Maitre c’est lui faire plaisir, certes, mais aussi lui donner envie de l’étrenner et de s’en servir.

 

Il y a martinet et martinet, lorsque nous parlons d’un cadeau, il ne s’agit pas de s’arrêter au rayon « animalerie » d’un supermarché mais d’offrir un martinet digne de ce nom.

 

Pour exemple, lors des anniversaires de nos amis adeptes du BDSM du réseau Fessestivites, nous nous collectons afin d’offrir au Maître ou à la Maîtresse un martinet de haute qualité et AVEC son pseudo inscrit dessus.

 

Comment résister à l’envie de l’essayer sur son soumis ou sa soumise ?

 

Voici quelques modèles 100 % personnalisables (cuir / couleur / gravure du pseudo) que vous ne trouverez pas dans un sex-shop local …..

 

Pour cela, il vous faut aller chez ABCplaisir.com ici

http://www.abcplaisir.com/

 

martinet bdsm 01

martinet bdsm 12

martinet bdsm 15

martinet bdsm 14

 

Je les trouve magnifique et vous ?

 

TSM

Membre du réseau Fessestivites




Par TSM - Publié dans : Fessée - Communauté : plaisirs SM
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 21 décembre 2013 6 21 /12 /Déc /2013 10:35
Par TSM - Publié dans : Histoires et BDSM divers - Communauté : plaisirs SM
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 21 décembre 2013 6 21 /12 /Déc /2013 10:01

Cage de chasteté entre les mains d'une femme sadique

 

A son regard sadique vous l'aurez compris, cette femme n'a qu'une envie mettre des soumis sous cage de chasteté.

 

Si vous êtes adeptes de la cage de chasteté rendez-vous sur le forum ici :

http://www.fessestivites.com/phpBB3/bdsm-et-ses-declinaisons/

 

Si vous désirez mettre votre cage de chasteté sous les ordres d'une Maîtresse, rendez-vous sur le chat de Fessestivites, il y a eu deux soumis encagés hier soir en webcam ! Ce chat est ici

http://www.fessestivites.com/fre/chat.html

Chasteté Quelques cages 11

 

Chasteté Quelques cages 20

 


Par TSM - Publié dans : Chasteté masculine et soumission - Communauté : Chasteté
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 20 décembre 2013 5 20 /12 /Déc /2013 07:47

Les carcans BDSM qui font rêver

Au musée de la torture de Carcassonne, les carcans et instruments de torture font rêver, ou je dirai plutôt, fantasmer les adeptes du BDSM. Certes nous ne parlons pas de véritables tortures mais de ce que peuvent offrir comme possibilités tous ces instruments diaboliques.

carcans BDSM

Le carcan de bras

Imaginez vous prisonnier ou prisonnière dans ce carcan de bras par exemple. Livré(e) aux mains sadiques d'un ou plusieurs vos seins et vos parties intimes d'une grande accessibilité peuvent être un préambule à bien des choses SM ou sexuelles nous en conviendrons.

carcans BDSM barre d'écartementcarcans BDSMLa barre d'écartement

La barre d'écartement pour les jambes ayant pour objet de laisser un accès à vos parties intimes, si en plus on entrave vos poignets à cette même barre, il va être difficile d'échapper à ou pire encore, aux « violeurs » assoiffés de sexe ou au gode-ceinture d'une femme dominatrice décidée à en découvre avec un étroit orifice par exemple.

 

carcans BDSM

Le carcan des vos jolis pieds

Au Moyen-Âge, le carcan de pieds n'avait pas pour objet de faire des chatouilles à la voûte plantaire où de la tapoter. Ceux et celles qui n'ont eu d'autres choix que d'attendre le bourreau savaient qu'ils ne pourraient peut-être plus marcher après son passage. Pour une levrette ou un bondage ou une petite séquence BDSM il est évident que les inquiétudes sont moindres.....

carcans BDSM

Le armbinder

Très souvent associé au Pony-girl (ou pony-boy) cet instrument de bondage offre de nombreux accès aux parties intimes du corps des pauvres soumis et soumises. Il est à noter que pour des séquences de bondage de longue durée, la plus sadique des tortures consiste à laisser la personne prisonnière pendant des heures. La douleur générée dans les épaules après deux heures avec les bras prisonniers dans un armbinder saura convaincre les personnes soumises à manger ou boire ou ...ce qu'il vous plaira de présenter à leurs lèvres........

Vous trouverez tous ces produits et bien d'autres encore à la boutique ABCplaisir.com ICI

http://www.abcplaisir.com/

Pour discuter entre adeptes du BDSM de tous ces carcans et de leur possibilités, rendez-vous le le forum BDSM ou sur le chat de Fessestivites

Le forum BDSM

http://www.fessestivites.com/phpBB3/bdsm-et-ses-declinaisons/

Le chat

http://www.fessestivites.com/fre/chat.html

 

Par TSM - Publié dans : Histoires Hard (violence et/ou viol) - Communauté : plaisirs SM
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 19 décembre 2013 4 19 /12 /Déc /2013 13:44

Menottes d'entraves BDSM pour soumise rebelle

 

Avec ces menottes d'entraves BDSM d'ABCplaisir.com, votre soumise rebelle va avoir du mal à s'échapper !

 

 

 


 

Par TSM - Publié dans : Femme soumise - Communauté : LES PORTES DU PARADIS
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 19 décembre 2013 4 19 /12 /Déc /2013 13:26

Barre d'écartement BDSM pour soumise sexuelle

 

  • Posez cette barre d’écartement achetée sur ABCplaisir.com à votre soumise
  • Menottez ses poignets aux bracelets de la barre d’écartement
  • Donnez-lui quelques coups de martinet pour lui faire comprendre qu’il faudra être sage
  • Invitez quelques amis


IDEE BDSM PLUS SOFT :

Si vous ne voulez pas partager votre soumise / femme / épouse / bandez-lui les yeux et faites-lui croire que vous avez invité des amis.

  • Prenez votre tel portable pour faire sonner votre téléphone fixe, puis mimez une conversation avec quelqu’un qui cherche votre maison.
  • Pendant la soi-disant conversation téléphonique, indiquez que votre soumise sexuelle est déjà bloquée cul offert grâce à une barre d’écartement.
  • Prenez votre soumise en attendant que les soi-disant invités arrivent.

 

Et puis, dévoilez votre canular mais sans la libérer et faites-la jouir comme récompense aux gentils mots qu’elle vous a dit……

 

TSM

 

 

 

Par TSM - Publié dans : Femme soumise - Communauté : Couples Cuckold et Gynarchique
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés