Vendredi 4 avril 2014 5 04 /04 /Avr /2014 20:17

Exhibition BDSM en chat webcam 4 avril à 21 h

Vendredi 4 avril à 21 h sur le chat webcam de Fessestivites.com

 

avec Maître TSM sa soumise

 

Exhibition_BDSM_chat_webcam.1.jpg

Faire des rencontres BDSM

Voir des vidéos BDSM femme soumise

Chat webcam BDSM

Boutique BDSM

Forums BDSM

Par TSM - Publié dans : Femme soumise - Communauté : Shibari bondage BDSM
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 2 avril 2014 3 02 /04 /Avr /2014 16:41

Maîtresse Carla dressage hard et cocufiage

 


Par Ecrivaillon

 

candaulisme_chastete_soumission_15.jpg
Caroline a découvert que son mari surfait sur Fessestivites, elle s’imaginait que ce n’était qu’un simple site de cul. « Après tout pourquoi pas » c’était-elle dit même si elle se sentait un peu délaissée. Un doute lui est venu lorsqu’il s’était blessé en tombant soi-disant dans les ronces du jardin d’un ami, les marques sur ses fesses ne ressemblaient pas vraiment à des griffures de ronces…..

En l’absence de son mari, elle s’est connectée sur Fessestivites puis a découvert qu’il s’agit d’un réseau de rencontres ce qui l’a soudain perturbée. Louis effaçait soigneusement ses messages pour que sa correspondance ne soit pas lue, sauf qu’en son absence le message d’une Maîtresse lui avait été adressé. C’est ainsi qu’elle a découvert que son mari la trompait avec une Maîtresse. Furieuse, elle contacta son employeur pour lui indiquer qu’elle était malade et passa une journée à éplucher le site du réseau Fessestivites où elle découvrit beaucoup de choses. A la lecture des posts de son mari sur le forum fessée, le forum chasteté et surtout le forum BDSM elle vit rouge. Il indiquait aimer lécher le cul de sa Maîtresse, donc d’une autre femme, mais en plus qu’il adorait qu’elle l’encule au gode ceinture quand il avait sa cage de chasteté ! ! ! ! Ses origines siciliennes remontèrent à la surface, ses gènes explosifs se mirent à bouillir.

Le soir même, à son arrivée à la maison, Louis passa un sale quart d’heure pour ne pas dire, une abominable soirée qui changea le cours de sa vie. Il dut montrer sa cage de chasteté et, rouge de honte, l’enfiler devant sa femme qui garda les clés. Si la nuit porte conseil, Louis en passa une à se morfondre dans le canapé. Le lendemain, elle refusa de lui rendre les clés de la cage de chasteté et pris une seconde journée de repos sous prétexte de maladie pour prendre du recul et des décisions avant de changer sur Fessestivites le mot de passe du compte de son mari. Est-ce la cage de chasteté, la honte de son mari, la peur qu’elle dévoile à sa famille qu’il allait le faire tanner le cul chez une Maîtresse, nous ne le saurons pas, mais l’attitude de Louis changea du tout au tout au point de devenir un soumis exemplaire avec une épouse débutante en BDSM. Grâce à ses lectures sur Fessestivites, Caroline appris beaucoup de choses et s’essaya à la fessée sur le cul de son mari en éprouvant des sensations nouvelles ne la laissant pas de marbre. C’est ainsi que Maîtresse Carla vit le jour.

Un mois plus tard, Maîtresse Carla s’était équipée via ABCplaisir d’un martinet, d’un bâillon boule et d’un gode ceinture dont elle trouva seule le « mode d’emploi » bien qu’il soit un peu trop gros d’après le pauvre Louis. Si se venger en martyrisant son mari apaisait un peu son courroux, cela n’effaçait pas de sa mémoire qu’elle avait été cocue ni ses propres désirs sexuels. Par vengeance, elle avait demandé à Louis de fabriquer une sorte de pilori en forme de caisse qu’elle plaçait aux pieds du lit pour lui démonter le cul au martinet ou au gode ceinture avant de se branler sous ses yeux en se faisant lécher le cul comme l’ex-Maîtresse, tout en le laissant évidement dans sa cage de chasteté. Elle fut surprise de constater un soir que son mari mouillait en la regardant se faire plaisir, du sperme coulait en abondance de la cage de chasteté lorsqu’elle s’amusait à lui décrire le plaisir qu’elle prenait à se goder. « Pourquoi ne pas passer à un vrai sexe » fut la question qui lui vint. Elle tâta le terrain en lui disant qu’il était temps qu’elle prenne un amant si elle voulait être bien baisée et fut particulièrement surprise de l’absence de réponse de son mari. Au lieu de se mettre en colère, il baissa les yeux et répondit « c’est vous qui décidez Maîtresse » ! ! !

Sans comprendre le fantasme du cuckold (fantasme du cocu) Caroline était furieuse de l’absence de jalousie de son mari et décida donc de prendre un amant en se promettant de rendre son soumis fou de rage. Tant qu’à sauter le pas, autant réaliser un de ses fantasmes de jeunesse, l’amant en question sur lequel elle jeta son dévolu était un grand black musclé et sportif.
candaulisme_chastete_soumission_01.jpg
Louis ne comprit pas pourquoi sa Maîtresse l’entrava en pleine après-midi dans la caisse pilori aux pieds du lit, lorsqu’elle décidait de le martyriser, jusqu’à présent cela n’avait été que le soir. Son sang ne fit qu’un tour lorsqu’une demi-heure plus tard, il entendit des voix dans la maison avant de prendre peur quand il découvrit un grand black passait derrière lui en lui claquant les fesses. « Non pas ça » pensa t’il en s’imaginant que le grand black était pour lui. Maîtresse Carla ne tarda pas à les rejoindre et à aller s’asseoir près du black pour l’allumer et même l’embrasser ! ! ! Au moment plus tard, elle enfila son gode ceinture, lubrifia l’anus de son mari pour le sodomiser comme une brute au point qu’entre les jambes de Louis mort de honte, la cage de chasteté suivait le mouvement en se balançant ce qui faisait tinter le cadenas en rythme histoire de pousser l’humiliation un peu loin encore.

N’étant pas venu pour la voir dominer son Mari, le grand black la rejoint pour la caresser et l’embrasser pendant qu’elle cassait le cul de Louis rallant comme un puceau. Il l’entraîna sur le lit pour des hostilités bien plus douces, comme se faire tailler une pipe sous les yeux de son mari. Ils firent l’amour comme des bêtes pendant plus d’une heure devant Louis souvent aux premières loges de par les positions choisies. En grande sadique, Maîtresse Carla s’amusa à allumer son soumis en jouant avec la clé de sa cage de chasteté en lui disant que son amant baisait mieux que lui.

La poitrine opulente de Caroline fut très accueillante quand son amant décida de venir entre ses seins pour pratiquer la « cravate du notaire ». Il s’y répandit généreusement dans un grand râle en recouvrant de sperme la clé de la cage de chasteté accrochée en pendentif au cou de sa Maîtresse. Ayant du savoir vivre, Maîtresse Carla vint en faire profiter son mari en le forçant à plonger sa tête entre ses seins pour que son nez et son bâillon pataugent dans le sperme. Surexcitée malgré l’après-midi torride, elle s’en amusa quelques minutes avant de rejoindre son amant puis le laissa planté là. En quittant la chambre elle ne put se contenir et ajouta « justice est faite ».

Si « justice était faite » les plaisirs du candaulisme entrèrent rapidement dans les habitudes de Caroline qui s’éclate depuis dans le rôle de Maîtresse Carla.

Ecrivaillon

 

La vidéo Maîtresse Carla dressage hard et cocufiage est ici

Par TSM - Publié dans : Chasteté masculine et soumission - Communauté : Chasteté
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 2 avril 2014 3 02 /04 /Avr /2014 16:40

La fessée du père de famille



Auteur : TSM

Il n’ira pas au tribunal et ne sera pas condamné mais cette fessée là, elles s’en souviendront ! Karine et sa mère sont devenues très complices après les années difficiles de l’adolescence. Par une belle après-midi d’été, elles discutent à bâton rompu entre femmes et parlent de leurs souvenirs d’enfance puis d’adolescente.

Sophie se laisse aller en confidence en racontant qu’elle cherchait parfois à énerver son père pour avoir une fessée, qui malgré les douleurs et la honte, la laissait pantelante et intimement troublée. En discutant ainsi sans tabou, elle ouvre la voie des confidences ce qui lui permet d’en savoir un peu plus sur les coquineries de sa fille. De fil en aiguille, Karine avoue à sa mère que son copain lui met parfois de petites fessées érotiques en guise de préliminaire aux câlins amoureux. A son tour Sophie avoue à sa fille qu’elle aimerait bien que son mari lui en donne une de temps en temps avant d’ajouter que cela dynamiserait peut-être un peu leurs relations conjugales devenant de plus en plus platoniques.

Comme à son habitude, Karine provoque sa mère et la pousse dans ses retranchements pour qu’elle s’abandonne en confidences, Sophie finit par dire à sa fille que rien que d’en parler elle est toute excitée.





fessee_pere_fille_mere_01.jpg
- Et si je te donnais une petite fessée ? Demande Karine.

- Voyons ma fille, ce n’est pas possible, je suis ta mère !

- Cela change quoi, nous sommes entre femmes, personne ne le saura et après tout, nous ne ferions rien de mal.

Sa fille étant très persuasive, Sophie finit par accepter de jouer le rôle de la coquine qui, après s’être faite gronder, va prendre une fessée. Au moment de se coucher sur les genoux de sa fille, elle hésite, trouve cela pas convenable, puis finit par céder. Karine trousse sans aucune gêne la petite robe d’été puis entreprend de claquer les fesses de sa mère. Ni l’une ni l’autre ne voit de mal à cela, au contraire, elles rigolent comme des folles et se taquinent. Les petites claques données Karine sont réellement un simple jeu, jamais au grand jamais elle ne lèverait la main sur sa mère.



fessee_pere_fille_mere_03.jpg
QUE FAITES-VOUS ! Crie le père en entrant dans la pièce au moment ou Karine dit à sa mère : « Maman, tu as un très beau cul pour ton âge » !

La honte ! Elles sont mortes de honte d’avoir été surprises dans ce petit jeu complice et surtout sans aucune arrière pensée. Le père ne l’entend pas de cette oreille, que sa fille donne une fessée à sa femme et qui plus est, sa mère, n’est pas concevable. Les excuses bredouillées n’apaisent en rien sa colère, bien au contraire, car deux femmes rougissent et s’embrouillent dans leurs propos quand elles parlent de la fessée.

- Puisque vous êtes en manque de fessée, et bien je vais t’apprendre moi à donner des fessée en commençant par t’en coller une ! Répond Henri ayant bien compris qu’il n’y avait rien de mal et qu’elles s’accordaient un petit délire entre femmes. Les voir complices après des années difficiles le comble de bonheur.

Karine a bien essayé de dire « tu ne vas pas oser » sans grande conviction, en un rien de temps elle se retrouve allongée sur les genoux du père qui ne se prive pas de claquer le magnifique fessier de sa fille. La puissance des claques données sur son postérieur le fait rapidement rougir, sa fille crie et s’agite mais il n’en a que faire. Voir son mari fesser sa fille excite Sophie qui dans un geste réflexe pose sa min entre ses cuisses avant de la retirer aussitôt. Ce geste furtif Henri et Karine l’ont vu, ils en rigolent et se moquent d’elle.

- A ton tour coquine ! Dit Henri en aidant sa fille à se relever.

Sophie rouge comme une écrevisse essaye de résister, elle a trop honte.



fessee_pere_fille_mere_13.jpg
- Après ce que j’ai vu et entendu en arrivant, tu ne vas pas faire ta mijaurée, tu es en manque de fessée, je vais donc y remédier !

Tirée sur les genoux de son mari, elle ne résiste plus et s’y couche sous les rires de sa fille qui frotte ses fesses endolories et rajoute même : « à ton tour maman » ! Ni une ni deux, Henri donne des claques appuyées et sonores sur le cul de sa femme en y prenant un certain plaisir. Sophie crie, rigole nerveusement, s’agite mais ne parvient pas à s’échapper des bras de son mari s’en donnant à cœur joie. Lorsqu’il sent monter en lui une grande excitation, le fait de s’exciter devant sa fille le gêne beaucoup, il met aussitôt un terme à la fessée, ordonne à sa fille d’aller au coin et y envoie son épouse en espérant qu’elles ne voient pas qu’il bande sous son pantalon.

Voir les fesses rouges de sa femme et sa fille côte à côte est une vision érotique ne manquant pas de charme.

EPILOGUE

Depuis ce jour là, il n’a plus jamais fessé sa fille, contrairement à Sophie car la fessée entrée dans leurs pratiques, a donné un coup de fouet à leurs relations intimes. Ils se sont d’ailleurs inscrits sur Fessestivites pour faire des rencontres autour de la fessée.

TSM


Voir des vidéos Fessée spanking

Rencontre Fessée spanking

Matériel pour la fessée et les fesses rouges

Forum Fessée

Chat webcam et exhibitions fessée

Par TSM - Publié dans : Fessée - Communauté : La fessée
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 29 mars 2014 6 29 /03 /Mars /2014 10:52
Par TSM - Publié dans : Libertinage cuckold - Communauté : Mondes Libertins
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 29 mars 2014 6 29 /03 /Mars /2014 10:45

Plug chasteté anale
Plug chasteté anale
Plug chasteté anale
par TSM

En promo sur ABCplaisir

Par TSM - Publié dans : Chasteté masculine et soumission - Communauté : Chasteté
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 29 mars 2014 6 29 /03 /Mars /2014 10:41

Gang bang BDSM à 18 ans ! (Réel vécu certifié par Fessestivites)


gang_bang_bdsm_02.jpg
Elle est jeune, elle est jolie, elle est coquine et gourmande, son prénom est Fanny. Son père étant un haut magistrat de la cours d’Aix en Provence, Fanny se devait d’être prudente et de porter au minimum des lunettes pendant le tournage.

Retenue donc pour le tournage Jacquie et Michel, ce petit chaton a été confié à Maître TSM de Fessestivites.com pour une éducation canine et BDSM avant d’être baisée comme une petite chienne par une douzaine d’hommes.

Organisations84 était quant à lui, chargé de recruter les mâles pour ce gang bang ainsi que de trouver un lieu adapté. Fidèle à ses valeurs, Organisations84 nous a trouvé un lieu magique et une douzaine d’hommes très motivés à la vue de la jeune et belle soumise !

QUE DU PLAISIR !

L’éducation par Maître TSM fut très ferme mais sans aucune violence. Les règles de base d’une soumise sexuelle posées, il l’a donc équipée d’un plug queue de chien d’ABCplaisir avant de la faire évoluer dans le parc à quatre pattes pour la mettre en condition malgré la pluie.


gang_bang_bdsm_06.jpg
La belle ayant froid, TSM, généreux dans l’âme, l’a donc réchauffée de ses martinets et de ses fouets mais avec une certaine douceur, Fanny étant encore débutante en SM pur. Elle s’est toutefois abandonnée sous les lanières de cuir exposant ainsi pour le plaisir des yeux des mâles en rut, qu’elle n’était pas que gourmande de sexe ! ! !

Fanny fut ensuite présentée aux hommes dès plus excités et invitée à évoluer entre leurs jambes comme une chienne cherchant des caresses. Comme vous pouvez vous en doutez, ces caresses n’ont point tardé et sont très rapidement devenues de sérieux attouchements.


gang_bang_bdsm_13.jpg
Pour éviter les rebellions lors des grandes jouissances, Maître TSM l’a entravée à genoux sur une chaise pour offrir la belles aux belles bites s’étant accordées pour désigner le plafond. Fanny ne savait plus où donner de la bouche et des fesses lorsque les hommes ont eu le feu vert.

Comme toujours avec Organisations84 et malgré les mots vulgaires parfois utilisés, le respect était de mise tout comme les préservatifs. Fanny est repartie saine et sauve après avoir été comblée……

Fessestivites

Pour participer aux gang bang vous pouvez joindre Organisations84 sur Fessestivites ICI



Accéder au forum BDSM ou au forum libertin
Partager vos passions coquines en chat webcam
Faire des rencontres
Boutique ABCplaisir


Les photos sont ICI

Par TSM - Publié dans : Femme soumise - Communauté : Mondes Libertins
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 28 mars 2014 5 28 /03 /Mars /2014 10:36

Une fessée en chat webcam ce vendredi soir


Bebenelly_fessee_en_webcam.2.jpg


Bebenelly sera fessée et punie en webcam vendredi 28 mars à 21 heures sur le chat de Fessestivites.com.

Ce couple participe également au week-end de rencontres (GRATUIT) du 31 mai 2014, encore un couple bien réel qui s’éclate sur Fessestivites

Si vous aussi vous désirez partagez vos passions en webcam et faire des rencontres, inscrivez-vous dans le réseau sans tarder.


Voir des vidéos Fessée spanking

Rencontre Fessée spanking

Matériel pour la fessée et les fesses rouges

Forum Fessée

Chat webcam et exhibitions fessée

Par TSM - Publié dans : Fessée - Communauté : La fessée
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 27 mars 2014 4 27 /03 /Mars /2014 18:29

Des cages de chasteté de folie


Des cages de chasteté de folie sont arrivées dans la boutique ABCplaisir.com avec des modèles pour des Maîtresses adeptes de la domination de barbare. Jugez vous-même !

Cage de chasteté courte en métal

Cette cage de chasteté courte en métal ne permet pas au sexe de prendre la moindre ampleur avec une longueur totale de 50 millimètres et un diamètre intérieur de 35 millimètres.

Une fois logé à l’intérieur, la compression ne doit pas laisser le pauvre soumis indifférent si la dominatrice place son soumis devant un bon film pour adulte !


Cage_de_chastete_courte_en_metal.jpg

Cage de chasteté plug d’urètre

Si l’on a l’habitude de voir des cages de chasteté qui emprisonnent le sexe, il est moins commun d’en voir qui laisse accès au sexe mais coupe l’envie au soumis de se branler ! Et pour cause, avec un plug d’urètre de 6 centimètre qui va jusqu’à l’arrière de n’anneau, agiter son sexe pose un problème. Le plug d’urètre étant percé, le petit « pipi » ne pose aucun souci.


Cage_de_chastete_d_uretre.jpg

Cage de chasteté extrême

Cette cage de chasteté est une vraie prison, même les couilles sont emprisonnées. Avec en prime un plug d’urètre percé, pouvoir en sortir est un rêve ! Une pure merveille qui ravira plus d’une femme dominatrice et fera ses effets si elle promène son soumis nu et en laisse lors des week-ends de rencontres BDSM de Fessestivites.


Cage_de_chastete_extreme.jpg

CB6000S en métal ? OUI ils l’ont fait !

Elle ressemble à s’y méprendre à la CB6000S sauf que pour la casser il faut y aller au marteau puisqu’elle est en métal. En métal poli ultra brillant, les femdoms gardiennes des clés peuvent suivre leur soumis des yeux même dans les coins les plus sombres et pour cause, leurs sexes brillent !


Cage_de_chastete.1.JPGUne cage de chasteté squelette !

Cette cage de chasteté squelette englobe la totalité du sexe et testicules, fermée par une menottes réglable. Pour la retirer d’un soumis, il faudra attendre qu’il soit un squelette si sa Maîtresse refuse de donner les clés !


Cage_de_chastete_metal_noir_squelette.jpg


Les dents de Kali

Avec le dispositif de chasteté les dents de Kali, la Maîtresse n’enferme pas le sexe du soumis, car ce dernier a l’impression d’être mordu à la moindre érection.


Cage_de_chastete_dents_de_kali_4.jpgFaire des rencontres BDSM


Voir des vidéos sur les cages de chasteté


Tchat webcam où vous pouvez vous exhiber ou être dominé sous cage de chasteté


Acheter une cage de chasteté


Forum chasteté

Par TSM - Publié dans : Chasteté masculine et soumission - Communauté : Chasteté
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 26 mars 2014 3 26 /03 /Mars /2014 11:14

Selfbondage sur ordre du Maître qui participe


Une idée de jeu de bondage et de selfbondage pour couple

AUTEUR Ecrivaillon


bondage_selfbondage_20.jpg

Mon Maître est très pervers, il me fait des tonnes de misères pour me rendre folle. Si nous sommes venus sur Fessestivites, c’est parce qu’un jour, nous sauterons le pas des rencontres et je ne doute pas qu’il m’arrivera des choses folles puis, semble t'il, pour les vraies / boonnes/  mauvaises idées que mon Maître y trouve. Quand je dis qu’il est très pervers, c’est parce qu’il s’amuse à m’obliger à m’attacher toute seule, donc à faire du selfbondage, puis à patienter parfois jusqu’à deux heures avant de venir me dominer ou me baiser comme un fou.

Il m’adresse un texto pour me prévenir que j’ai reçu des ordres par email. Je dois à chaque fois préparer le matériel qu’il a demandé puis installer l’ordinateur portable en chat privé afin qu’il puisse me voir et me surveiller en webcam.

Comme je dois couper le son de l’ordinateur et mettre ma webcam en plein écran, je ne sais donc pas ensuite s’il est seul ou pas à me regarder puisque je ne vois pas qui se connecte dans le salon privé qu’il crée sur le chat de Fessestivites. Par contre c’est sympa de se voir évoluer sur l’écran…… Imaginer d’être vue me gêne tout autant que cela m’excite, je dois avoir un côté exhibitionniste refoulé.

La semaine dernière, il avait préparé sa surprise sadique dans le garage. Vers 17 heures, j’ai reçu l’ordre de prendre nos cordes pour le shibari qui ne brûlent pas puis des menottes pour aller dans le garage où je devais m’entraver en culotte avec un petit haut avec une jambe attachée en l’air, l’autre entravée repliée puis me menotter. Il précisait que pour la jambe que je devais attacher en l’air, il fallait que je me fasse un shibari à la cheville et qu’une corde déjà en place m’aiderait à la faire remonter et à la bloquer.

Rien que de lire son message j’étais excitée. J’ai donc pris l’ordinateur portable que j’ai installé sur l’établi avant de me connecter sur le chat webcam de Fessestivites. Il était déjà connecté, ayant le code de notre salon privé, je m’y suis connecté de suite avant d’allumer la webcam. L’ordre habituel est tombé, « coupe le son et mets ta fenêtre de cam en plein écran ».

Il avait tout prévu, y compris de mettre des draps pour cacher le bazar et un morceau de moquette sur le sol pour que je n’ai pas froid. Lentement comme il aime, j’ai commencé par attacher ma jambe gauche repliée sur elle-même avant de fermer les menottes sans réfléchir comme une idiote ! Idiote parce que je n’avais pas terminé d’exécuter ses ordres ! ! ! ! Les mains menottées dans le dos, je suis quand même parvenue à faire un shibari à ma cheville puis à l’attacher à la corde attachée au plafond. Quand j’ai tiré sur l’autre brin, ma jambe est montée et la surprise fut qu’elle ne redescendait pas, le truc d’attache qu’il avait mis au plafond en empêchait le retour. J’ai donc tiré encore un peu pour voir et me suis retrouvée avec la jambe tellement haute que mes cuisses faisaient comme un V grand ouvert.

Question sécurité en selfbondage, il faut savoir que mon Maître travaille à 5 minutes à pieds de la maison, donc les risques encourus sont très limités puisqu’il n’utilise pas la voiture et n’a qu’à traverser un champ en jachère pour arriver à la maison en cas de souci. S’il devait courir, il serait là en deux minutes maxi ce qui me rassure énormément.

J’attendais donc en faisant dérouler mes fantasmes coquins dans ma tête tout en ne sachant pas si quelqu’un d’autre me voyait, ni quand il arriverait et encore moins ce qu’il me ferait en arrivant.

Je commençais à trouver le temps long quand soudain j’ai entendu des voix. Mon sang n’a fait qu’un tour et je me suis affolée. Tirer sur les entraves ne servait à rien mais c’est un réflexe….Quand le portail électrique s’est mis en route pour remonter, j’étais rassurée parce qu’il faut la télécommande, c’était donc lui, mais inquiète car le portail donne sur la rue. Etre vue attachée et en petite tenue par les voisins me traumatisait un peu. Finalement il ne l’a qu’entre ouvert pour passer dessous et le refermer. Et là, il a sortie une canne anglaise que je ne connaissais pas de dessous le drap cachant le bazar.

La canne anglaise sous le pied cela fait mal, mais il n’a pas été trop fort contrairement à la cuisse de ma jambe maintenue tendue en l’air et à mes fesses. J’avais beau me tortiller pour essayer d’esquiver les coups, encore un réflexe inutile, je ne pouvais que subir et râler. (Je suis une râleuse) En guise de punition pour avoir râler, il est allé chercher un bâillon qui force la bouche à rester ouverte. Il dit que ce type de bâillon n’est pas dangereux puisque quoi qu’il arrive, on peut respirer par contre, il fait énormément baver et j’ai horreur de ça.

Après m’avoir martyrisée un bon quart d’heure, il m’a plantée là en me souhaitant une bonne soirée ! Si je ne l’ai pas cru, je savais qu’il allait me laisser poireauter un bon moment. Le problème c’est que nous les femmes, on a souvent envie de faire pipi et là, je n’y étais pas allé depuis plusieurs heures. Le sol froid aidant, malgré la moquette et le petit chauffage soufflant qu’il avait installé avant de partir, mon envie devenait de plus en plus pressante…… N’y tenant plus, morte de honte j’ai fini par me pisser dessus en espérant qu’il n’y ait que lui qui le voit à travers la webcam.

Quand Monsieur s’est enfin décidé à venir s’occuper un peu de sa soumise, il a commencé par se moquer de moi en me traitant de pisseuse puis en m’indiquant que la prochaine fois, il me ferait porter des couches ! Je n’aime pas les couches n’y l’ABDL, chacun fait ce qu’il veut mais ce n’est pas mon truc du tout. Connaissant mon Maître, je n’ai absolument rien dit car si je l’avais supplié de ne pas me faire ça, j’étais sûre qu’il le ferait.

Et là, Maître a sorti son sexe en érection, me voir me débattre pour essayer de ne pas être dans ma pisse avait du l’exciter. Il a simplement écarté ma culotte et m’a baisée comme un sauvage ! (Et comme j’aime car quand je suis attachée j’aime la baise hard, je grimpe aux rideaux à chaque fois) En guise de conclusion, Maître est venu jouir dans ma bouche en essayant de viser dans le gros rond du bâillon bouche ouverte en me privant du plaisir de sentir vibrer sa belle queue entre mes lèvres.

Le lendemain ma voisine m’a regardée d’un drôle d’air, d’après Maître, elle n’a rien pu voir puisqu’il a fait attention, d’après lui c’est parce que je suis « un peu » bruyante quand je jouis.


Lire des idées de jeux coquins ou de punitions


Faire des rencontres BDSM ou libertines


Voir des vidéos selfbondage et jeux coquins en couple


Une boutique pour vos accessoires coquins


Chat coquins, exhibitions et jeux en webcam


Forum rencontres BDSM

Par TSM - Publié dans : Selfbondage - Communauté : Shibari bondage BDSM
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 24 mars 2014 1 24 /03 /Mars /2014 11:45

Piégé en gigoteuse adulte sac de bondage par une nurse en colère.



Piege_en_gigoteuse_adulte_sac_de_bondage_par_une_nurse.jpg
Depuis des années, soumis Louis fantasme sur le bondage, la cage de chasteté puis sur les contraintes que pourrait lui imposer une Maîtresse. Ses attirances l’ont conduit à acheter une cage de chasteté mais avoir la clé de sa cage quand on est célibataire n’est pas très grisant. Il a toutefois réalisé les défis organisés par Fessestivites et Maîtresse Alysé qui gère parfois les cages de chasteté de quelques membres du réseau. Il fera d’ailleurs le prochain défi chasteté du 31 mars 2014.

Sur le chat webcam de Fessestivites, il est entré en contact avec une nurse un peu sévère, soumis Louis n’est pas ABDL mais pour être dominé il est prêt à tout.

Lorsque la boutique ABCplaisir a lancé une gamme de gigoteuse pour adulte équipée d’anneaux pour des cadenas puis des moufles ABDL assorties également équipées d’anneaux et chaînettes pour des cadenas, il n’a pu résister à la tentation de se les offrir. S’il est parvenu à se faire un selfbondage dans cette gigoteuse pour adulte et a galéré deux heures pour s’en libérer. L’absence d’une Maîtresse lui pèse énormément. Lors des échanges sur le chat de Fessestivites, il parvient à obtenir une rencontre avec Nurse Mam en lui parlant de cette gigoteuse qu’il pourrait emmener pour lui faire voir.

La rencontre ne devait durer deux heures……………

La rencontre ne devait durer que deux heures mais soumis Louis s’y est très mal pris avec Nurse Mam n’ayant pas apprécié du tout qu’il essaye de négocier ses services en la prenant pour une professionnelle à qui on s’imagine pouvoir dire « je veux ». Elle s’est même sentie pousser des ailes de Maîtresse sadique et perverse en l’écoutant parler. Le recadrage fut à la hauteur du caractère de Nurse Mam, carré, expéditif et punitif. Soumis Louis s’est retrouvé sur ses genoux pour une fessée maison qui s’est terminée au paddle. Le cul en feu après la fessée et mis au coin comme un gamin, il n’en menait par large quand Nurse Mam lui demanda ses disponibilités pour le soir même. Il lui répondit qu’il était libre comme l’air et en RTT et le week-end.

Soumis Louis ayant emmené comme convenu sa gigoteuse et ses moufles, Nurse Mam entreprit de les regarder de près et les trouva superbes. Elle annonça à Louis sans lui demander son avis qu’il allait y passer quelques heures et en couche. Il essaya bien de négocier pour éviter la couche mais on ne négocie pas avec Nurse Mam quand elle est en colère. Il en eut une grosse avec deux inserts, trois suppositoires à la glycérine sans savoir ce qu’elle mettait dans ses fesses et même une culotte en plastique. Rouge de honte, il faut conduit par l’oreille dans une petite chambre où elle jeta la gigoteuse sur le lit en lui ordonnant de se glisser à l’intérieur. Elle lui posa les moufles qu’elle cadenassa serrées pour qu’il ne puisse les retirer.



Piege_en_gigoteuse_adulte_sac_de_bondage_par_une_nurse_2.jpg
Prévoyante, Nurse mam lui posa une cagoule en polaire qui ne permit pas à soumis Louis roi de l’évasion de ses selfbondages de voir ce qu’elle lui préparait. Elle rajouta une chaîne sous les bras de Louis puis des sangles tout autour de la gigoteuse. Une fois entravé, il n’était plus capable d’écarter les jambes ni les bras de son corps.

- Tu voulais du bondage, être entravé et découvrir ce qu’est une réelle contrainte avec une Maîtresse ? Et bien tu vas le découvrir avec la Nurse que tu as vexé mufle.

Avant même que soumis Louis n’ait le temps d’essayer de formuler des excuses, Nurse Mam avait quitté la chambre et fermé la porte. La première heure, il se fit quelques films érotiques dans sa tête au point de bander comme un taureau mais avec le sexe maintenu entre ses jambes par la couche, il découvrir aussi une autre forme de contrainte. Une heure plus tard, l’envie d’uriner le taraudant, il appela Nurse Mam mais en vain et il du se contenir. L’envie pressante fut rapidement rattrapée par une envie d’aller à la scelle ce qui le perturba au plus haut point comme l’on peut s’en douter. Les fesses ultra serrées, il dut se résoudre à vider sa vessie avec une attention particulière sur son anus contracté.

Trois heures plus tard, Nurse Mam fit irruption dans la chambre avec un biberon à la main. Elle fut accueillie par des tonnes de jérémiades et de multiples requêtes de libération. En guise de réponse, Nurse Mam monta sur le lit, enjamba Louis et posa son fessier généreux sur le ventre du soumis entravé qui crut s’étouffer sous la surprise. A grands coups de fessier sur son ventre, il ouvrit la bouche comme demandé et absorba le contenu du biberon de lait contenant un laxatif, un somnifère et un décontractant. En manque de tabac il essaya de négocier le droit de fumer une cigarette, elle lui répondit qu’un bébé ne fume pas, avant d’entreprendre un cours de politesse.

Louis dut se résoudre à répéter les phrases demandées du type, « s’il vous plait madame », « merci madame », « pourrais-je avoir s’il vous plait » suivi d’un volume d’information descendantes du même style sur la façon de parler aux dames. Lorsqu’il s’aperçut qu’elle allait à nouveau quitter la chambre et le laisser là, il la supplia et, devant l’absence de réponse se laissa emporter par la colère et l’insulta. Nurse Mam fit demi-tour, lui retira la cagoule pour lui donner une paire de gifles monumentales à décorner un boeuf.

- Répète pour voir ce que tu viens de dire ? Lui demanda Nurse Mam en levant la main.

Louis s’excusa platement et essaya à nouveau de négocier mais en vain. Nurse Mam lui rappela qu’il avait accepté de rester pour qu’elle le domine à sa façon. Elle lui rappela également tous ses manques de respect justifiant entre autre sa punition avant de sortir de la chambre en laissant le soumis désespéré. Lorsqu’elle revint le voir deux heures plus tard, Louis dormait à poings fermés comme un bébé. Il eut beaucoup de difficultés à se réveiller et, dans un état comateux, prit le gros biberon sans même discuter. Etendue contre lui sur le lit pendant qu’il tétait, Nurse Mam lui parla avec douceur et caressa son visage avec beaucoup de douceur. Cette douceur fit fondre Louis de bonheur, ses neurones embrumés ne lui permettant plus vraiment de discerner les choses.

Agrémenté d’un second somnifère le biberon fut assez rapidement terminé, Nurse Mam lui mit dans la bouche une grosse sucette maintenue avec un bandeau élastique avant de quitter la chambre. S’il aurait pu la rejeter, Louis n’en fit rien et se mit à téter en se pissant dessus avec plus de facilité que la première fois ce qui lui valut des fuites anales. Sa nuit fut paisible jusqu’au petit matin où des crampes dans le ventre le réveillèrent. Malgré ses efforts désespérés, il finit par se vider dans ses couches en pleurant comme un bébé.

8 HEURES

Nurse Mam entra dans la chambre accompagnée de son mari, bâti comme un docker. Elle retira les moufles des mains de Louis à moitié dans les vapes, l’aida à sortir ses bras de la gigoteuse avant de poser une paire de menottes sur ses poignets. Totalement libéré des autres entraves, il put tant bien que mal se mettre debout pour être conduit dans une douche spéciale où il fut entravé mains en l’air pour y être décrassé au jet d’eau. Nurse Mam le sécha comme le ferait une maman avec son enfant, (hormis les menottes) avant de le guider dans sa nurserie pour le langer et le mettre en grenouillère pour la mâtiné qu’il passa menotté dans un parc à bébé sans même discuter. Il but un biberon cette fois « conventionnel » et prolongea sa nuit.

12 HEURES

Louis avait repris tous ces esprits mais accepta sans rechigner de prendre un autre biberon. Etant devenu sage, il eut le droit de fumer une cigarette, un moment magique pour lui n’ayant pas fumé depuis 14 heures le jour d’avant.

- Est-ce que tu te sens de conduire pour repartir ?

- Je crois que oui Madame. Répondit Louis cette fois avec politesse. Est-ce que vous me libérez ?

- Oui, mais tu n’as jamais été mon prisonnier, juste un soumis désirant vivre une aventure en soumission, n’est-ce pas ce que tu m’avais demandé ?

- Oui madame, mais je n’avais pas vu les choses comme ça.

- Disons que si tu avais été plus poli et surtout plus respectueux de ma personne, j’aurais fonctionné autrement mais tu méritais une bonne leçon.

EPILOGUE

Nurse Mam a estimé qu’il était plus prudent que Louis déjeune avec eux avant de prendre la route, le repas fut enrichissant en termes de discussions et d’échange. Pour remercier Nurse Mam et essayer de se faire pardonner il lui offrit la gigoteuse et les moufles de son calvaire. Elle accepta à condition qu’il revienne au moins une fois, chose qu’il fit la semaine suivante en arrivant pour lui faire plaisir en couche sous ses vêtements.

TSM

Voir les vidéos ABDL

Rencontres ABDL

Boutique avec des produits pour ABDL

Chat webcam ABDL

Forum ABDL


Piege_en_gigoteuse_adulte_sac_de_bondage_par_une_nurse_3.jpg

Par TSM - Publié dans : Homme soumis - Communauté : SM: Domination/Soumission
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés