Vendredi 21 novembre 2014 5 21 /11 /Nov /2014 12:11

Tu es pour ou contre la fessée ?




Tu_es_pour_ou_contre_la_fessee.jpg
- Tu es pour ou contre la fessée ? Demande Sandra à son nouveau copain.

- Nous en avons reçu quand nous étions enfants et nous n'en sommes pas mort ! Lui répond Alain son nouveau copain en continuant de surfer sur Fessestivites, un site de rencontres où ils se sont connus il y a un mois.

- Et entre adultes tu en penses quoi ?

- Les gens font ce qu'ils veulent je m'en tape, mais je trouve que c'est une forme de régression. Nous ne sommes plus des enfants.

- Moi j'aime bien que l'on claque un peu mes fesses pendant les câlins ! Dévoile Lucie très coquine en caressant la poitrine de son copain.

Devant son manque de réaction, elle pince soudain ses tétons fortement et lui arrache un cri de mécontentement.

- Mais t'es conne ou quoi, tu m'as fait mal !

- Je ne l'ai pas fait exprès, je le jure. Répond Lucie avec un sourire en coin.

- Heu...... ! Je pense plutôt que tu as envie que je te donne une fessée comme si tu étais une gamine. Avoue !

- Je ne suis plus une enfant voyons ! Lui répond-elle en pinçant à nouveau les tétons masculin.

- Oh putain con ! Ah tu veux une fessée, tu vas être servie.

Lucie mime la fuite dans le petit appartement d'Alain, la poursuite ne dure pas, tout comme la résistance physique de la coquine qui, en un rien de temps, se retrouve couchée en travers des genoux de son amant. La nuisette rouge en satin est prestement retroussée, une claque s'abat sur les délicieuses fesses de l'impertinente. Une seconde suit mais la conviction n'y est pas, Alain est libertin pas un fesseur et encore moins un adepte du BDSM. Pour lui on ne frappe une femme qu'avec une rose et encore, sans les épines. Il n'arrive pas vraiment à concevoir la chose.

- C'est tout ! Lui indique Lucie en pinçant la cheville de son amant.

Un brin agacé, il se remet à claquer le fessier cette fois avec beaucoup plus de motivation. Voir les deux hémisphères se tortiller sur ses genoux commence à l'amuser, mais la fessée ne dure pas, il ne sait pas faire ou doser. Même si cette fessée n'était ni longue ni appuyée, Lucie éprouve des sensations très agréables, les caresses de son amant improvisé fesseur finissent de mettre le feu aux poudres de sa libido. Elle glisse doucement pour se mettre à genoux devant Alain, écarte le boxer pour entreprendre une fellation aussi passionnée que gloutonne. Le Popaul ne tarde point à monter vers les étoiles, la vilaine se lève, enjambe son amant encore assis sur la chaise pour s'empaler en lui dévorant les lèvres de baisers fougueux.

Les langues se mettent à tourner comme des serpents pendant que les corps fusionnent. Quelques minutes plus tard, ils sont en position horizontale sur le lit témoin des précédents ébats souvent fougueux. Le câlin des amoureux est suivi d'une petite discussion sur la fessée qu'elle semble apprécier et chose surprenante, qui semble utile à son épanouissement. Le mot "épanouissement" a franchement choqué Alain mais il n'a pas relevé.

.....................

Pendant la semaine, ils échangent sur Fessestivites via le chat ou par téléphone comme deux amoureux éloignés géographiquement. Bien décidé à essayer de garder cette perle d'une rare beauté et ultra câline, Alain se penche sur le sujet de la fessée pour comprendre le pourquoi du comment et ce qui anime sa nouvelle amie. Sur le forum fessée il trouve matière à méditer, il y a des débats parfois très animés où il s'étonne de ses lectures et surtout de ce qu'écrivent les filles qui la "subissent". "Subissent" parce que pour lui, cela fait mal, bien que cela puisse être érotique. Il finit par contacter une des filles par la messagerie en lui expliquant clairement qu'il découvre ce monde avec son amie, que ses intentions ne sont pas de la draguer, qu'il désire juste comprendre. L'approche étant correcte, sa correspondante donne négligemment quelques informations, les échanges prennent de l'ampleur et durent un peu. Ils sont pour lui une réelle source d'informations sur la psychologie du monde de la fessée.

.....................

Le week-end suivant, si le vendredi soir n'est que câlins, tendresses et coquineries, le samedi matin, comme un adolescent draguant sa première fille, il s'aventure à gronder Lucie en lui indiquant qu'elle mériterait une fessée pour avoir passé une heure à la salle de bain. En guise de contestation elle lui répond qu'elle est désolée puis, sur un ton très provocateur qu'il faut qu'elle retourne faire son lissage.

- Tu as 10 minutes, si tu dépasses les 10 minutes tu recevras une fessée aussi longue que le temps supplémentaire que je passe à t'attendre inutilement.

- Bien monsieur ! Lui répond Lucie en lui indiquant : "vous me tentez"

Le "vous" le surprend, tout comme la réponse. Cette fois, il va oser et rentrer dans son jeu si elle exagère. Vingt minutes plus tard, elle se pointe au salon avec un sourire radieux et une minijupe particulièrement mini ! En voyant arriver ce chef d'oeuvre de la mère nature ainsi vêtue, il a un coup au coeur, cette jupe est un appel au viol, pas à la fessée. L'envie de la prendre dans ses bras et de la câliner est immédiat, il l'attire sur ses genoux pour un câlin. Sa main glisse sur les cuisses fuselées puis devient plus coquine et découvre qu'elle est nue sous sa jupe.

- Tu ne comptes pas sortir nue sous cette jupe ?

- Oups ? J'ai oublié de mettre une culotte, il faut que je retourne à la salle de bain.

- Tu vas apprendre à tes dépends que la provocation a ses limites.

Prestement soulevée comme un simple sac de voyage, Lucie se retrouve en travers des genoux d'Alain cette fois décidé à oser la fessée. Physiquement et psychologiquement fesser pendant dix minutes n'est pas chose aisée quand l'on n'a pas l'habitude, mais cette fois, il va tenir sa promesse, la fille du site lui a bien fait comprendre qu'une fessée promise doit vraiment être donnée. Elle a même insisté en lui indiquant que si son amie met la main pour se protéger les fesses, il faut la bloquer et ne pas arrêter. Elle l'a toutefois modéré en lui indiquant que le but n'est pas de la violence et qu'il faut toutefois savoir doser.

Lors des premières claques tombant sur ses fesses, Lucie comprend immédiatement qu'il a du se passer quelque chose pendant la semaine car son petit ami n'y va pas de main morte. Elle se surprend même à avoir exagéré et à avoir un peu trop provoqué. La fessée devenant cuisante, elle tente de mettre la main pour se protéger, elle est aussitôt bloquée dans son dos. Sous le feu de cette fessée devenant franchement douloureuse, elle tente de remonter les jambes qui sont elles aussi bloquées par la cuisse d'Alain.

Malgré ses cris, Alain continue de lui claquer les fesses, imperturbable, en regardant l'heure. Les yeux de Lucie commencent à mouiller, cette humidité se transforme en larmes, sa tête tourne, ses fesses deviennent brûlantes. Au bout d'un moment, elle ne ressent plus vraiment la douleur des coups qui pourtant commencent très sérieusement à lui marquer les fesses. Son ventre et sa tête deviennent aussi chauds que ses fesses, quand il s'arrête enfin de la fesser, elle prise de contraction, tout son corps tremble. Elle découvre une forme de jouissance jusqu'à présent inconnue même si ses yeux coulent encore.

Lorsque Alain l'aide à se relever, il se sent soudain très, très mal en voyant les larmes et le maquillage défait de sa perle. Son moral chute soudain, sa gorge se noue, il est aussitôt convaincu d'avoir fait la bêtise de sa vie. Alors qu'il s'apprête à s'excuser et qu'il est prêt à tout pour se faire pardonner de son idiotie, Lucie se jette dans ses bras en lui murmurant des tonnes de "je t'aime""je t'aime". "je t'aime". "je t'aime". "je t'aime". "je t'aime".

EPILOGUE

Le déménagement de Lucie est programmé pour la semaine prochaine, depuis cette fameuse première fessée donnée il y a maintenant six mois, une forme de discipline domestique s'est instaurée pendant leurs week-end en amoureux. Alain est un homme comblé, Lucie a trouvé en un seul et même homme, le fesseur et l'Amour parce qu'il a osé la fessée et qu'une fille lui a donné les bonnes réponses.

En apprenant qu'ils ont décidé de se mettre en couple, la fille ayant conseillé Alain sur le chat de Fessestivites a fondu en larmes pour deux raisons. La première est qu'elle est d'un naturel très sensible, la seconde parce que si elle rêve de faire une aussi belle rencontre, la dernière avec un fesseur soi-disant célibataire lui a laissé un goût amer, le goût de la tromperie.

Ecrivaillon


Accéder au forum fessée

Voir des vidéos Fessée

Faire des rencontres autour de la fessée

Boutique avec des instruments pour la fessée

Par TSM - Publié dans : Fessée - Communauté : La fessée
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 21 novembre 2014 5 21 /11 /Nov /2014 12:09

Pipilove et les ABDL adeptes de la couche-culotte

 

PipiLove_ABDL_6.jpg

Après sa proposition de vendre des culottes portées et mouillées de pipi, Pipilove propose aux ABDL de leur adresser ses couches mouillées avec des photos et même une vidéos dédicacés !

Quoi de mieux qu'une couche pour conserver un pipi ?

Et si Pipilove portait une couche-culotte pour vous, fasse un pipi dedans et vous l'adressait par la poste avec une dédicace personnalisée ?

Les photos et / ou la vidéo achetées seront à vous, vous pourrez les diffuser sur internet et /ou les mettre sur votre profil.

La couche portée et dédicacés à la main + 4 photos = 15 euros
La couche portée et dédicacés à la main + 1 pipi + 4 photos = 20 euros
La couche portée et dédicacés à la main + 1 pipi + 4 photos + un clip vidéo = 25 euros

 

On n'arrête plus le progrès avec PipiLove !

 

PipiLove_ABDL_3.jpg

 

PipiLove_ABDL_5.jpg

 

PipiLove_ABDL_7.jpg

 

Pour contacter PipiLOve sur Fessestivites.com cliquez ici

 

Pour acheter une couche de PipiLove sur ABCplaisir.com cliquez ici

Par TSM - Publié dans : Histoires et BDSM divers - Communauté : Le sexe sans tabous
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 21 novembre 2014 5 21 /11 /Nov /2014 12:07

Pipilove vend ses culottes portées dédicacées et mouillée


En_ecoliere_3.jpg


Pipilove membre du réseau Fessestivites propose de vendre ses culottes portées de la façon suivante :

La culotte portée 24 h pour 10€ + frais de port

La culotte portée 24 h avec un pipi dans la culotte + 4 photos dédicacées 15€ + frais de port *

La culotte portée 24 h avec un pipi dans la culotte avec 4 photos dédicacées + un clip vidéo dédicacé 20 € + frais de port *.

DEDICACE PHOTOS ET VIDEO (Mode d'emploi)

1°) Commandez la culotte sur ABCplaisir et réglez votre commande avec les options choisies.

2°) Adressez un email avec le pseudo que vous désirez avoir sur les photos et/ ou le clip vidéo.

Après règlement et l'émail demandé pour une dédicace via le formulaire de contact de la boutique ABCplaisir.com le pipi culotte sera réalisé suivant votre commande. Les délais peuvent varier de quelques jours.

REGLEMENT COMMERCIAL ET DROIT A L'IMAGE accordés et acceptés par l'acheteur
Les photos et / ou le clip vidéo sont adressés par email le jour de l'expédition de la commande réglée par carte bleue sur la boutique ABCplaisir.com Le vendeur et Pipilove accordent à l'acheteur un droit de prorpriété des images achetées et/ ou de la vidéo. Il peut donc les publier sur internet ou autre à sa convenance. L'acheteur autorise sans limite de temps ABCplaisir.com et Fessestivites.com à utiliser les images à des fins commerciales et de publicité. ABCplaisir.com et Fessestivites s'engagent contractuellement à ne jamais dévoiler l'identité réelle de l'acheteur ni son nom/ ni son adresse/ ni son email.


FESSESTIVITES ET ABCplaisir attestent que Pipilove est bien une femme et que c'est bien elle qui les porte et fait pipi dans ses culottes.  

Pour contacter Pipilove sur Fessestivites.com cliquez ICI


Pipi_Culotte_dedicace.jpg

Par TSM - Publié dans : Libertinage cuckold - Communauté : Mondes Libertins
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 16 novembre 2014 7 16 /11 /Nov /2014 12:15

Femdom Baby-sitter BDSM


Etudiante et Femme dominatrice Baby-sitter garde et s’occupe de votre mari soumis à domicile.

Que cela soit pour aller au cinéma ou au restaurant avec des amis ou pour que quelqu’un s’occupe des devoirs de votre soumis à domicile en votre présence, je suis celle que vous cherchez.

Il n’y a pas de sexe avec moi, je ne fais que dominer votre soumis, vous pouvez y assister, me payer en espèce ou même par chèque si vous me déclarez, dans ce cas, vous pouvez même bénéficier d’une REDUCTION D’IMPOTS.

En effet, si vous payez votre salarié avec des chèques emploi-service universel (CESU), vous bénéficiez de la réduction ou crédit d'impôt dans le mêmes conditions, quelle que soit la durée hebdomadaire de travail et la durée du contrat du salarié.
http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/popup?espId=1&typePage=cpr02&docOid=documentstandard_1740 ;

Lorsque Catherine est tombée sur cette annonce, elle n’en revenait pas. Depuis que son mari lui casse les pieds pour qu’elle le domine, elle sillonnait le net afin de se renseigner sur cette pratique. D'abord sceptique lorsqu'elle est tombée sur cette annonce, elle se dit que payer une professionnelle pourrait être une solution. Oui mais, comment cette fille pouvait-elle prétendre qu’elle vous ferait bénéficier d’une réduction d’impôts avec une pute à la maison ? ? ?

Par curiosité, elle prit le temps de découvrir le site de cette prostituée puis prix conscience que cela est bien différent de ce qu’elle s’imaginait. La fille précisait vraiment qu’il n’y avait aucun rapport sexuel avec elle et qu’elle ne se déshabillait jamais. Elle indiquait clairement qu’elle profitait de ces soirées de domination pour étudier tout en dominant psychologiquement et physiquement les soumis.

Pour que les choses soient encore plus claires, une démonstration en images valant toutes les explications elle invitait les clientes à consulter les photographies et, pour couronner le tout, elle donnait même le lien du centre des impôts.gouv ! ! !



Femdom_Baby_sitter_1.jpg



Femdom_Baby_sitter_1b.jpg



Femdom_Baby_sitter_2.jpg



Femdom_Baby_sitter_4.jpg



Femdom_Baby_sitter_5.jpg



Femdom_Baby_sitter_6.jpg



Sur le coup, elle trouva l’idée géniale mais pas vraiment pour elle et passa ensuite à ses sites internet préférés orientés vers les loisirs créatifs et le jardinage. Un mois plus tard, suite aux demandes répétitives de son mari qui s’était offert une cage de chasteté sur ABCplaisir.com Catherine s’interrogea. Son mari voulait vraiment vivre des trucs débiles d’homme soumis, cela la gonflait grave de s’occuper de la clé de sa cage de chasteté tout comme d’écarter les jambes tous les samedis soir pour assumer son devoir conjugal. Après quelques recherches, elle retrouva le site internet de cette baby-sitter très particulière pour aller voir les tarifs et essayer d’en savoir un peu plus.

La page indiquait : forfait de base 50 euros pour une soirée puis 20 euros de l’heure, minimum 3 heures. Réduction du tarif horaire sur demande pour la nuit entière.
L’exemple indiquait que si c’était payé en chèque emploi service, la réduction d’impôts était de 50% soit 55 euros la soirée réduction d’impôts déduite. Catherine décida pour l’anniversaire de son mari de lui faire ce cadeau original en guise de surprise.

Elle contacta la personne qui lui répondit avec un langage très correct et très courtois et effectivement une voix jeune. Lors de l’échange elle lui avoua les fantasmes de son mari puis le fait que cela n’était pas son truc. « Comme beaucoup de femmes » lui répondit la jeune femme. Après quelques échanges, elle décida de tenter le coup et de voir ce que cela pouvait donner puisque la personne acceptait sans aucun souci qu’elle assiste à tout.

Lorsque Catherine tout en remuant sa daube annonça à son mari qu’il allait pouvoir vivre ses fantasmes de soumis, il ne sut quoi répondre. Elle poursuivit en lui demandant d’aller prendre une douche puis de mettre sa cage de chasteté et de revenir lui apporter les clés. Paul aussi surpris que penaud s’exécuta sur le champ et revint en peignoir de bain. Tu ne comptes quand même pas rester vêtu ainsi pour ton anniversaire ? Lui demanda Catherine qui l’envoya aussitôt mettre son plus beau costume.

Pendant le dîner de fête elle ne lui dévoila rien et fit comme d’habitude lors d’une soirée d’anniversaire. Une belle table, un repas succulent et rien de plus ni même un petit paquet cadeau. Soudain, à 21 heures au moment du café, la sonnette retentie.

- Va ouvrir soumis, c’est ta surprise qui arrive.

Paul fut des plus surpris lorsqu’il ouvrit la porte de la maison en se trouvant nez à nez avec une jeune femme inconnue alors qu’il s’attendait à ce que ce soient des amis venus prendre le champagne pour son anniversaire.

Catherine arriva aussitôt pour recevoir Maîtresse Laurie qui lui fit un grand sourire et lui serra la main après avoir confié son gros sac à Paul qui ne comprenait toujours pas.

- Paul je te présente Maîtresse Laurie qui va s’occuper de toi ce soir. Dit Catherine très gênée.

Maîtresse Laurie très professionnelle, le tutoya et lui indiqua d’aller apporter son sac dans leur chambre à coucher et de l’attendre sur place debout main dans le dos. Paul interloqué regarda sa femme sans comprendre, elle lui indiqua de faire ce qu’il lui était demandé sans discuter s’il ne voulait pas passer un mois sans sortir de sa cage de chasteté. Paul perdit totalement pieds en entendant sa femme dévoiler qu’il portait une cage de chasteté à une inconnue.

- Allez petit soumis, tu ne vas pas faire le timide et gâcher la soirée d’anniversaire que t’a organisé ta femme. Ajouta Maîtresse Laurie en le poussant légèrement de la main pour pousser l’homme totalement figé à bouger.

Le sourire enjôleur de Maîtresse Laurie rassura Catherine et Paul qui finit par s’exécuter. Maîtresse Laurie rassura Catherine en lui disant de ne pas se faire de souci, que tout allait bien se passer et qu’elle pouvait assister à tout si elle le désirait. Elle ajouta que pour une première fois, il serait bien qu’elle lui accorde quelques minutes en tête à tête avec son mari mais que la porte de la chambre pouvait rester ouverte, cela n’était pas un problème pour elle.

Catherine accepta de laisser Maîtresse Laurie seule avec son mari, mais elle se morfondait et mangeait ses ongles faits pour la circonstance. Lorsqu’elle s’approcha la gorge serrée de la chambre, son cœur battait la chamade et ce qu’elle vit, la déconcerta totalement ! Son mari se trouvait fesses à l’air à genoux aux pieds du lit et léchait les talons hauts de Maîtresse Laurie allongée sur leur lit en train d’étudier ses cours.

Ce fut un réel choc que de voir son mari ainsi humilié en train de lécher les chaussures d’une femme. Elle eut les larmes aux yeux et se replia dans sa cuisine pour pleurer. L’image de l’homme qu’elle avait épousé venait de prendre une sacrée claque. Deux verres de cognac plus tard, elle retourna à la chambre, rien n’avait changé hormis que son mari bandait dur dans sa cage de chasteté prête à rompre. Comment pouvait-il être excité en léchant les chaussure d’une inconnue ? ? ?

Franchement perturbée, elle se rendit sur l’ordinateur familial pour faire des recherches internet sur le fétichisme des pieds et sur les cages de chasteté. Sur Fessestivites, un site où elle ne serait jamais allée en d’autres circonstances, elle découvrit des articles traitant de la domination féminine et sur le fantasme des hommes sous cage de chasteté. Sa lecture fut troublée par des bruits de coup et des éclats de voix. Elle bondit aussitôt et affolée se précipita dans leur chambre où la surprise fut à son comble. Maîtresse Laurie avait sorti un martinet de son sac et tannait les fesses de son mari !!!!!

- Ne vous inquiétez pas, il a osé poser ses mains sur mes mollets sans permission ! Indiqua Maîtresse Laurie en voyant Catherine entrer dans la chambre. Rassurez-vous, votre mari ne risque pas de faire quoi que ce soit de sexuel avec moi, je ne fais que recadrer ce garnement pour son indélicatesse.

Catherine resta sans voix ! Son mari pouvait toucher une autre femme qu’elle et en plus sous leur toit ! ! ! ! Elle trouva soudain cette correction tout à fait adaptée et s’amusa à le voir bondir sous les coups de martinet tombant maintenant sur ses cuisses.

- Allez, va au coin comme un gamin et mets tes mains derrière ta tête, tu vas y rester une heure et sans bouger ou je recommence mais cette fois sur tes couilles. Je me fais bien comprendre ? Cria Maîtresse Laurie.

Encore une fois, Catherine regarda sans comprendre ! Son mari obéissait.

Maîtresse Laurie se réinstalla sur le lit comme si de rien n’était et reprit la lecture de ses fiches de cours. Ces évènements la perturbèrent beaucoup car elle découvrait son mari différent de qu’elle l’avait imaginé. Le nez collé contre l’écran de son ordinateur, elle n’entendit pas Maîtresse Laurie arriver dans le salon et bondit à son approche.

- Je fais si peur que ça ? Dit-elle en rigolant.

- Non pas du tout, je ne vous avais pas vue arriver.

- Il est minuit, nous avions convenu que je resterai 3 heures, désirez-vous que je reste encore ? Si oui, ce sera 20 euros de plus comme convenu.

- Oui mais avec moi ! Lui indiqua Catherine.

- Vous voulez que je vous domine aussi ?????? S’étonna Maîtresse Laurie.

- Non pas du tout, j’aimerais juste quelques explications car tout cela me perturbe. Répondit Catherine.

Maîtresse Laurie et Catherine discutèrent plus de deux heures entre femmes. Entre temps, Paul fut invité à aller se coucher après avoir présenté ses respects du soir à son épouse. Catherine en appris beaucoup sur les hommes et la soumission masculine. Il fut convenu entre elles qu’une seconde soirée de baby setting BDSM serait utile à la formation de Catherine qui passa la nuit sur Fessestivites où elle découvrit beaucoup de choses et un monde qui lui était totalement inconnu jusqu’à présent.

Le lendemain, Paul était extrêmement gêné comme l’on peut s’en douter et il s’étonna des réactions et propos de sa femme s’improvisant Maîtresse en devenant très dirigiste. Elle s’amusa follement de la surprise de son mari quand elle lui indiqua que Maîtresse Laurie était partie avec les clés de sa cage de chasteté et qu’une autre soirée était programmée avec des options en plus. Il chercha à en apprendre plus, les « options en plus lui faisant très peur » mais en vain, sa femme venait de prendre les rennes du couple en comptant bien profiter de l’aubaine.

Paul supplia plusieurs fois sa femme de contacter Maîtresse Laurie pour qu’elle leur rende les clés de sa cage de chasteté, mais en vain, Catherine ne baissa pas la garde et riait sous cape, lesdites clés étant tout simplement au fond du vase dans l’entrée de leur domicile. Grâce à ses lectures sur Fessestivites, elle commença à mettre en pratique quelques idées lui venant au fil des clics dans les rubriques BDSM du forum et dans les articles.

Pendant trois semaines, il eut le loisir de constater que sa femme avait une sérieuse passion pour le cunnilingus et appréciait grandement de se faire servir. Le soir, devant la télévision avec un programme choisi par elle, il se devait de masser ses pieds et ses jambes longuement avant de les embrasser avec conviction puis d’aller se coucher ou de lui faire une dégustation de minette.

La deuxième soirée avec Maîtresse Laurie fut également du baby-sitting très pédagogique comme vous le constaterez au prochain chapitre où le pauvre Paul va vivre des moments bien difficiles et découvrir que sa femme peut être cruelle et particulièrement perverse.

Lire la suite de Femdom Baby-sitter
http://www.fessestivites.com/f/articles/6986-Femdom-Babysitter-2

Ecrivaillon



Pour faire des rencontres BDSM cliquez ici

Forum BDSM

Vidéos BDSM

Photos et Histoires érotiques BDSM

La boutique BDSM

Par TSM - Publié dans : Homme soumis - Communauté : Dominatrice avec son mari soum
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 16 novembre 2014 7 16 /11 /Nov /2014 12:15

Discipline domestique les hommes aussi


Discipline_domestique_1.jpg

Si depuis toujours la fessée a une place importante dans l’éducation et compte des pratiques érotiques dans le couple, la voir en application comme dans la vidéo Discipline domestique pour l'homme permet de souligner qu’il n’y a pas que les femmes qui se font punir par fessée.

La vidéo Discipline domestique pour l'homme postée sur Fessestivites en est un bel exemple car elle ne ressemble en rien à une vidéo commerciale. La femme est réellement en colère après son mari qu’elle recadre au sens propre du terme.

Pour avoir plus d’impact et faire plus mal qu’avec sa main, elle utilise une brosse à cheveux en y mettant toute son énergie, l’énergie d’une femme en colère….. Ce n’est pas parce qu’une femme a des bras plus fins qu’elle manque de force et que ses fessées sont douces.

Un petit sondage a été créé sur le forum Fessée du site pour savoir votre position vis-à-vis de la discipline domestique réelle. Par réelle, nous ne parlons pas d’érotisme mais bien de punition.

Il n'y a pas que la fessée dans la discipline domestique, la fessée donne seulement un cadre à ce sondage.

LES QUESTIONS DU SONDAGE DU FORUM FESSEE

Aimeriez-vous mesdames pratiquer la discipline domestique et punir REELLEMENT votre mari en le fessant ?

Accepteriez-vous REELLEMENT messieurs que votre épouse pratique la discipline domestique et vous punisse avec la fessée ?

Mesdames accepteriez-vous REELLEMENT que votre mari pratique la discipline domestique et vous punisse par la fessée ?

Messieurs accepteriez-vous REELLEMENT de punir votre épouse par la fessée ?

Nous pratiquons déjà la discipline domestique (Homme fessé)

Nous pratiquons déjà la discipline domestique (Femme fessé)

Le mot REELLEMENT est volontairement en gros et répété pour bien différencier le plaisir érotique de la fessée et la réelle discipline domestique. Merci de ne pas confondre dans vos réponses sur le forum fessée.

Webmaster

Répondre au sondage sur la Discipline domestique

Accéder au forum fessée

Voir la vidéo Discipline domestique les hommes aussi

Faire des rencontres autour de la fessée

Boutique avec des instruments pour la fessée

Par TSM - Publié dans : Fessée - Communauté : La fessée
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 16 novembre 2014 7 16 /11 /Nov /2014 12:14

L’exhibitionniste croise une dominatrice

 

Ballbusting_bobo_5.jpg

 

Ballbusting_bobo_6.jpg

Voyeur et exhibitionniste Patrick rode depuis quelque temps autour du club de gym où il se complait à mater les filles dans leur jolies tenues très colorées moulant leurs formes. Régulièrement il sort son sexe et se masturbe derrière les vitres du club où se rend régulièrement Maîtresse Sarah qui l’a repéré malgré la pénombre des nuits de ce mois d’octobre. Elle s’amuse à le narguer en espérant bien un jour le croiser de plus près pour lui expliquer sa façon de voir les choses car cette femme n’est pas que dominatrice, elle est ceinture noire de karaté et était l’assistante du professeur de karaté l’année dernière, juste avant qu’ils ne ferment le club pour raisons financières.

Les filles et la patronne du club voulaient appeler la police, Sarah les en a dissuadées en leur expliquant qu’il recommencerait ailleurs, qu’une bonne leçon serait bien plus constructive. A travers la vitre, elle pousse l’exhibitionniste à s’exposer plus encore en lui faisant signe d’ouvrir son manteau ou de baisser son pantalon pour leur faire voir ses attributs. Les filles se prennent au jeu et vont même jusqu’à lui faire des signes, à lever le pouce comme au temps des romains.

Sarah a prévu son coup, elle va s’éclater et surtout lui éclater les couilles à cet enfoiré. Ce mercredi soir, elle a prévu un papier sur lequel elle a écrit : "viens nous voir à la sortie après les cours, on a envie de voir ton sexe de plus près." Dans son innocence et sa « connerie » Patrick s’enflamme, les filles veulent le voir, il s’imagine déjà entre leurs mains le tripotant voir plus…. Quel con !

Vers 22 heures, Sarah lui refait voir le papier, Patrick affiche un sourire banane, pauvre Patrick…… Il les attend donc caché derrière une des colonnes de ce magnifique complexe sportif de Valence en se tripotant à travers son pantalon.

- Yes il est là ! Je vous l’avais bien dit les filles que ce mec avait des couilles ! Crie Sarah lorsqu’elle l’aperçoit caché derrière la colonne. Arrête de te cacher, on a envie de les voir de plus près, mais déconne pas, retire ton pantalon et ton slip qu’on s’éclate un peu.

Patrick n’ose pas, il est soudain bloqué, Sarah va vers lui avec son plus beau sourire, il perd pieds, il est comme envoûté par cette femme ayant un corps de rêve. Elle l’attrape pas le bras et le tire vers elle, les hommes ne lui font pas peur, au contraire, sa passion est de les dominer, des les humilier, de leur faire des tonnes de choses que la morale réprouve. Tiré par la main comme un enfant qui va chez le dentiste, il se met dos au mur et, sous l’insistance des filles, finit par ouvrir puis baisser son pantalon. Sarah l’applaudit, sa copine fait de même, les autres filles plus réservées font de même mais restent à distance.

Il est heureux que pour une fois on ne le rejette pas et se prend au jeu de l’exhibition demandée. Elles veulent qu’il se branle, Sarah lui demande de bien écarter les jambes pour que l’on voit bien ses couilles. Il s’exécute aussitôt en astiquant son sexe gorgé de désir. Soudain Sarah bondit vers lui avec une telle vitesse et agilité qu’elle surprend tout le monde, son pied vient de percuter les précieuses de Patrick. Il hurle, tombe à genoux puis s’écroule sur le sol en tenant son sexe comme si le tenir pouvait faire partir la douleur.

Sarah et sa copine Julie lui tournent autour comme des hyènes, elles l’aident à se lever puis le replace, Patrick à moitié sonné se laisse faire. Cette fois c’est Julie qui bondit vers lui et lui décroche un grand coup de genou là où cela fait très mal chez un homme. Son sexe bondit sous l’impact en même temps que sa bouche s’ouvre pour libérer un grand « ah !». Avant même qu’il ne s’écroule sur le sol, Sarah lui décroche un second coup de pied, il a soudain l’impression que son sexe vient d’exploser. Des nuages passent devant ses yeux, sa tête est brûlante quand il s’écroule littéralement par terre en tournant sur lui-même avec les mains sur son service trois pièces en piteux état.

Les hyènes sont toujours autour de lui, elles lui demandent s’il compte revenir les voir, s’il compte encore imposer la vue de ses attributs avec d’autres mots moins châtiés. Patrick ne peut plus parler tant il a mal, il ne peut que faire des « non » de la tête en guise de réponse.

- Un petit dernier pour la route ? Lui demande Sarah.

- Si on te revoit montrer ta bite à quelqu’un ici ou en ville, on te les fera manger, t’as bien compris du con ?

Patrick fait « oui » de la tête, quand elles s’approchent de lui, il se met en boule et met ses mains sur sa tête pour se protéger.

- Allez du con, c’est juste pour t’aider à te relever. Tiens ce sont tes affaires, prends-les et casse-toi avant que je m’énerve pour de vrai. Lui indique Sarah en lui jetant son pantalon à la figure.

EPILOGUE

Le plus surprenant dans cette histoire, c’est que si Patrick n’ose plus s’exhiber en ville, il est devenu un adepte du Ballbusting.

Faire des rencontres BDSM

Voir des vidéos de CBT et Ballbusting

Accéder au forum BDSM

Photos et article sur le CBT et Ballbusting

Par TSM - Publié dans : Histoires Hard (violence et/ou viol) - Communauté : Le sexe sans tabous
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 16 novembre 2014 7 16 /11 /Nov /2014 12:13

Ballbusting hard oui mais jusqu’où ?

 

Ballbusting_02.jpg

 

Ballbusting_04.jpg



Ballbusting_07.jpg

Le ballbusting consiste à donner des coups dans les testicules que ce soit avec le pied, le genou ou le poing. Le but est le plaisir dans la douleur et les sensations que cela représente pour l’homme qui les reçoit.

Nous avons extrait quelques images de deux vidéos qui ont été postées sur Fessestivites avec un logiciel permettant de voir quasiment image par image pour que vous puissiez mesurer (ou apprécier) deux séances de ballbusting.

Si presser ou « martyriser » légèrement les testicules d’un homme peut engendrer d’agréables sensations, en regardant ces vidéos nous nous sommes toutefois posé des questions sur la santé des précieuses après de telles séances.

Le ballbusting oui pourquoi pas mais jusqu’où aller ?

Si vous êtes abonné, vous pourrez constater en regardant ces deux vidéos que la puissance des coups portés est bien réelle et que ce n’est pas du cinéma.

N’hésitez pas à partager vos expériences en la matière sur le forum BDSM ici

 

Si vous n'êtes pas abonné vous pouvez voir des photos ici

Mesdames, vos témoignages et avis nous intéressent grandement, n’hésitez pas à intervenir ou à nous dire si l’idée de pratiquer le ballbusting vous séduit.

 

Voir la vidéo ballbusting 1

 

Voir la vidéo ballbusting 2

 

Faire des rencontres

Par TSM - Publié dans : Homme soumis - Communauté : plaisirs SM
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 7 novembre 2014 5 07 /11 /Nov /2014 13:07

Violée par la stasi HARD


Violee_abuse_3.jpg

Nous sommes en Europe de l'Est, une belle femme attend son mari tranquillement chez elle quand soudain on tape à sa porte. Lorsque elle ouvre, les hommes de la stasi pénètrent de force dans son appartement, il est vrai que cette forme de police n'avait pas besoin de commission rogatoire pour agir et commettre ses méfaits. Après deux ou trois questions, en guise d'enquête ils s'éclatent avec la femme à la façon "stasi"......;

Gifle, vêtements arrachés, maltraitances de toutes sortes et "viol en réunion" dirait-on aujourd'hui. Là ce n'est pas du BDSM sexe, c'est du viol qui est présenté avec une femme qui se fait littéralement démonter.

Une vidéo particulièrement hard à ne pas mettre entre toutes les mains.

Violee_abuse_1.jpg



Violee_abuse_2.jpg
Le fantasme du viol ou de l’abus sexuel est un fantasme très connu tant chez la femme que chez l’homme soumis ou gay ou les travestis. L’idée d’être contraint sexuellement à vivre ce que l’on a envie de vivre sans pouvoir y «échapper » c’est vivre ses besoins d’abandon, de soumission sexuelle et aussi une façon de dédouaner sa morale. lire la suite et le débat sur le forum : Le fantasme du viol est abordé ici

Voir la vidéo Violée par la stasi HARD


Faire des rencontres BDSM



VIVRE LE FANTASME DU VIOL EST POSSIBLE


Organisations84 organise deux formes de gang bang. Le gang bang pur et dur puis le gang bang BDSM où les filles sont attachées et soi-disant malmenées ou éduquées. (Elles sont volontaires rassurez-vous mais c'est grisant pour les filles car elles y reviennent).

Pour organiser ou participer à un gang band BDSM avec Organisations84 cliquez ICI

Par TSM - Publié dans : Histoires Hard (violence et/ou viol) - Communauté : Mondes Libertins
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 7 novembre 2014 5 07 /11 /Nov /2014 13:01

CBT Halloween 5
CBT Halloween 5
CBT Halloween avec un soumis dominé par une maitresse sadique
par TSM

 

La soirée de rencontres BDSM Halloween organisée par Fessestivites nous a réservé quelques suprises comme vous pouvez le constater !

 

CBT Halloween 7

 

CBT Halloween 8

CBT Halloween 9

Par TSM - Publié dans : Homme soumis - Communauté : Shibari bondage BDSM
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 7 novembre 2014 5 07 /11 /Nov /2014 12:55

Tais-toi et suce rôle inversé



Tais_toi_et_suce_5.jpg

Nous avons l’immense chance de rencontrer beaucoup de monde et de femmes « coquines » grâce aux pique-niques et aux soirées que nous organisons pour Fessestivites (en plus des nôtres avec nos amis). L’ambiance sereine de la maison et le fait que l’on ne juge personne quelques soient les pratiques ou fétichisme doit y être pour beaucoup, pour exemple cette semaine, nous avons eu le plaisir de recevoir en même temps : un Maître et sa soumise accompagnée de son mari travesti lui-même accompagné de son copain gay. Ce jour là il y avait chez nous une adepte de la fessée et un libertin. Nous en conviendrons, lors de cette rencontre une multitude de pratiques et de sexualité !!!!

La vidéo Tais-toi et suce rôle inversé m’a donné l’idée de créer un post sur le forum BDSM et de partager avec vous discussion.

Quelques jours, c’est une Maîtresse dont nous tairons le pseudo puisque nous allons parler d’elle, qui est passée nous faire un coucou et partager babioles et quelques fruits. Lors des discussions le BDSM a été abordée comme bien souvent chez nous puisque cela n’est pas une simple pratique pour nous mais un Art de vivre en 24/7.

Cette Maîtresse s’est laissée aller à quelques confidences sur son passé et sur ce qu’elle est devenue aujourd’hui à la suite d’une boutade « Tais-toi et suce » lorsque j’ai tendu une cuillère de kaki à ma soumise. (Pas très romantique comme expression j’en conviens mais nous délirions comme bien souvent)

VOICI SES CONFIDENCES

Lorsque j’ai commencé dans le BDSM il y a des années, j’étais soumise. Mon Maître adorait m’avoir à genoux et à ses pieds pour se faire sucer pas n’importe où mais presque. Cette posture m’était souvent imposée tout comme de faire des fellations à d’autres hommes. Ce qui me gênait le plus c’est parfois la propreté douteuse des mecs mais je n’avais pas le choix, il n’aurait jamais accepté un refus de ma part sauf si réellement le mec était une infection….

La vie a voulu que nos relations s’arrêtent, j’ai mis deux ans à m’en remettre malgré quelques rencontres. Un jour j’ai rencontré une fille avec laquelle le courant est passé et découvert la bisexualité pendant laquelle j’ai pris goût à la domination. La dominer m’excitait beaucoup, à mon tour je m’éclatais à relever ma jupe et à lui imposer de me lécher la « moune » comme le faisait mon Maître auparavant. C’était une forme de « transfert » je reproduisais un peu ce que j’avais vécu mais du côté du dominant. Cette pure lesbienne s’est envolée avec une pure lesbienne pour vivre une vie que je ne pouvais lui offrir.

Ayant prit sérieusement goût à la domination, j’ai donc continué avec les hommes, aujourd’hui je ne reviendrais pas en arrière. Je ne regrette pas ce que j’ai vécu ni ne le cache mais pour moi c’est vraiment de l’histoire ancienne. Si ma domination ne ressemble plus à celle que j’ai vécue, j’ai conservé l’expression et la pratique « tais-toi et suce » qui surprend beaucoup les mecs. Pourquoi ce ne serait que dans un sens merde, nous aussi on aime se faire bouffer la « moune », ce plaisir n’est pas réservé qu’aux hommes. Si mon Maître était toujours propre, mon plaisir est de pousser un peu le vice des odeurs. Je suis toujours propre mais quand je vais faire pipi, mon plaisir est de demander au soumis quand j’en ai un sous la main de venir me servir de papier toilette ou, de lui dire que je viens des toilettes.

Je m’éclate littéralement quand je plaque leur tête contre mon sexe et leur ordonnant de lécher et de bien renifler. Me faire lécher la culotte m’amuse, pour avoir le droit de la retirer avec leurs dents il faut qu’ils l’aient mérité et quand ils la mouillent ou que je la mouille beaucoup j’aime bien qu’ils la gardent dans leur bouche.

FIN de la retranscription de ses confidences.

A la suite de quoi, la discussion c’est orientée sur le fait que beaucoup de femmes n’osent pas demander ou faire voir leur chatte aux soumis, un peu comme si seuls les hommes avaient le droit d’exhiber leur sexe et d’ordonner une fellation.

DONC MESDAMES

Osez-vous demander (ou imposer) à un homme de vous lécher ?

Si la réponse est « non », pourquoi n’osez-vous pas ?

Messieurs qu’en pensez-vous ?

« Sucer » sur commande est-il réservé aux Maîtres ?

A vos claviers ici sur le forum BDSM

Maître TSM

Voir la vidéo Tais-toi et suce rôle inversé

Faire des rencontres BDSM

Par TSM - Publié dans : Homme soumis - Communauté : Dominatrice avec son mari soum
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés